Chèque énergie : comment bien l'utiliser et auprès de qui

Au chaud cet hiver
Avec
Avec

MODE D'EMPLOI - Parfois compliqué à faire valoir, le chèque énergie n'est pas utilisé par tous ceux qui le reçoivent. D'un montant moyen de 200 euros, il permet de réduire certaines factures, y compris de travaux de rénovation énergétique, comme l'isolation thermique. Voici les règles pour s'en servir.

Si vous répondez aux critères d'attribution, un chèque énergie vous a en principe été automatiquement envoyé au printemps 2019, sans qu'aucune démarche ne soit nécessaire de votre part. En fois en votre possession, il vous appartient de l'utiliser pour payer tout ou partie de certaines dépenses liées à la consommation d'énergie. Les 5,8 millions de foyers bénéficiaires de ce coup de pouce ont droit à un montant moyen de 200 euros. Mode d'emploi.

Lire aussi

Un chèque automatiquement adressé aux bénéficiaires

Le chèque énergie libellé à votre nom vous est envoyé par courrier, sans que vous ayez à le demander. Il était censé arriver dans votre boîte aux lettres entre fin mars et fin avril. Son montant varie de 48 euros à 277 euros selon la situation financière et familiale dont vous avez fait état pour votre dernière déclaration de revenus. Les critères sont détaillés dans ce précédent article

À utiliser pour différents types de dépenses énergétiques

Le chèque énergie permet de payer tout ou partie :

•  des factures de tout type d'énergie utilisée dans votre logement : l'électricité, le gaz, le fioul, le bois notamment ;  

•  les charges de chauffage, si vous habitez dans un logement-foyer conventionné (maison de retraite) ;

•  certains travaux de rénovation énergétique réalisés par un professionnel RGE (pour "reconnu garant de l’environnement")  tels que l'isolation des combles, des murs ou l'amélioration du système de ventilation notamment. Accédez ici à la liste des professionnels certifiés.

En vidéo

Darmanin : "Il faut simplifier le chèque énergie"

À transmettre en ligne, par courrier ou en main propre

Rien n'est donc versé sur votre compte bancaire. La somme indiquée sur votre chèque sert en fait à diminuer le montant d'une facture. Pour en bénéficier, il convient donc de transmettre ce chèque au professionnel. Ce qui vous restera à payer sera diminué d'autant. Ne l'oubliez donc pas dans un tiroir car il n'est valable qu'un an.

Différentes possibilités vous sont données pour payer avec ce dispositif :

 Par courrier : dans le cas d'une utilisation pour le gaz et l’électricité, envoyez votre chèque énergie à votre fournisseur, en joignant une copie de facture ou d'échéancier faisant apparaître vos références client. Si la facture est inférieure au montant du chèque, le restant sera déduit les fois suivantes.

En ligne : pour régler une facture de gaz ou l'électricité, vous pouvez utiliser votre chèque énergie en ligne en rentrant, ici sur le site Chequeenergie.gouv.fr, votre numéro de chèque énergie (code à gratter) et les références de votre contrat de fourniture. 

 • En direct : dans le cas d'une utilisation pour acheter du combustible (fioul bois, GPL...), remettez votre chèque énergie directement au professionnel. Vous devez alors l'utiliser en une seule fois (aucune monnaie ne vous sera rendue). Autre cas, pour régler une redevance en logement-foyer, remettez votre chèque au gestionnaire (si son montant est supérieur à la redevance, le reste sera déduit les mois suivants). Enfin, pour financer des travaux, donnez ce chèque au professionnel RGE qui les réalise (dans cet unique cas, il est possible de prolonger sa durée de validité, en contactant le service dédié).

A noter : pour vous simplifier la tâche sur le long terme, vous pouvez automatiser la démarche en demandant que le chèque soit directement déduit de vos factures de gaz ou d'électricité pour les années à venir. Vous restez libre d'arrêter ce versement automatique si vous souhaitez, par la suite, destiner ce chèque à d'autres factures.

Besoin d'aide ? Vous pouvez contacter l'assistance utilisateur au 0.805.204.805 (appel gratuit) ou par mail ici via une messagerie interne

Lire et commenter