Un nouveau label pour protéger le savon de Marseille ou les espadrilles de Mauléon

Un nouveau label pour protéger le savon de Marseille ou les espadrilles de Mauléon

DirectLCI
TRADITION - C'est la reconnaissance du savoir-faire d'un terroir. Les objets manufacturés en France vont bientôt bénéficier d'une Indication géographique (IG). Parapluie d'Aurillac, béret basque ou espadrilles de Mauléon... découvrez en images ces produits de nos régions.

L'artisanat retrouve ses lettres de noblesse. La porcelaine de Limoges, les poteries d'Anduze, la dentelle de Calais... vont bientôt bénéficier d'une indication géographique (IG).

La secrétaire d'Etat au Commerce et à l'Artisanat , Carole Delga, lance ce mercredi 3 juin les IG pour les produits manufacturés et les ressources naturelles. Cette dénomination, prévue dans la Loi Hamon du 17 mars 2014, aura donc du attendre plus d'un an pour entrer en vigueur.

Un nouveau label

Jusqu'ici, les indications géographiques protégées étaient réservées aux produits naturels, viticoles ou agricoles, à l'exemple du pruneau d'Agen, de la saucisse de Morteau ou du vin de Pays d'Oc.

Près de 200 villes ou terroirs sont prêts à présenter leur candidature à l'Institut national de la protection industrielle ( Inpi ) pour faire valoir leur techniques historiques et leur savoir-faire local. Si le cahier des charges est respecté, ils peuvent obtenir l'IG sous les six mois. Leurs produits seront alors reconnaissables par un nouveau label (en haut à droite).

Emploi local

Ainsi, un savon de Marseille estampillé du label IG sera forcément fabriqué à Marseille ou ses proches environs. Pas question non plus qu'un couteau Laguiole IG soit "made in China" ou que des charentaises IG voient le jour ailleurs que dans les ateliers de Charente.

Le dispositif permet donc de mettre en avant les produits locaux tout en les protégeant de la contrefaçon. En prime, cela favorise le maintien de l'emploi local et le développement économique des régions.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter