Une éolienne dans votre jardin : les pièges à éviter

Une éolienne dans votre jardin : les pièges à éviter
Mon argent

ÉNERGIES - Vous envisagez d'installer une éolienne chez vous dans l'idée de faire baisser votre facture d'électricité. Rendement trop faible, vibrations insupportables. Voici quelques clefs pour éviter les arnaques.

Avoir son petit moulin à vent au fond du jardin pour produire sa propre électricité. L'idée a séduit quelques pionniers, qui, pour la plupart, ont vite déchanté. "Le petit éolien tel qu'il est pratiqué en France est une catastrophe", assure à metronews Jean-Marc Noël, ancien président de l'Association française des professionnels du petit éolien ( AFPPE ).

"Marchands de soupe"

"Cette filière a souffert des marchands de soupe et des installateurs incompétents qui ont mis en avant les crédits d'impôts accordés pour ce type d'investissement. Si un commercial vous promet 80% d'économie sur votre facture d'électricité, méfiez-vous", fulmine-t-il. En effet, dans le meilleur des cas, une éolienne domestique couvre 40 à 50% des besoins énergétiques d'une famille avec deux enfants. Résultat, l'association a été contactée par des centaines de clients mécontents, qui, pour certains, ont mené des actions en justice.

Le problème principal concerne la production – trop faible – d'électricité. Souvent en cause : les éoliennes de toit ou de pignon. "Ça ne fonctionne jamais. Il s'agit de produits qui viennent de Chine et conçus à l'origine pour charger de petits accumulateurs destinés à des petits appareils de télécommunication", nous explique Sébastien Weibel, actuel président de l'AFPPE et gérant de Cap Energie , un distributeur d'équipements photovoltaïques et d'éoliennes domestiques.

La maison se transforme en caisse de résonance

"Pour fonctionner correctement, les pales de l'éolienne doivent être actionnées par un vent suffisamment fort – au moins 5,5 mètres par seconde en moyenne – et régulier. Or, tout obstacle tel que la maison elle-même ou les arbres crée une zone de turbulence qui ne permet pas d'exploiter l'énergie cinétique du vent", explique le professionnel. Plus le mât de l'éolienne sera haut, moins celle-ci sera affectée par les tourbillons. Résultat, pour une éolienne de 12 mètres par exemple, il est préconisé de l'installer au moins à 50 mètres de la maison. Évidement, si vous habitez en ville, vous pouvez faire une croix sur ce projet.

Outre le rendement qui laisse à désirer, certains se plaignent de vibrations. "Lorsque le matériel est de mauvaise qualité, il peut transformer la maison en caisse de résonance", détaille le président de l'AFPPE. Il n'existe pas encore de certification de référence en France qui permettrait de s'assurer que le matériel est de bonne qualité. Cependant, le Site expérimental pour le petit éolien national ( Sepen ), publie des rapports de test indépendants qui détaillent les performances des produits. Puisqu'il s'agit d'un investissement de plusieurs milliers d'euros – en général autour de 17 ou 18.000 euros HT pour une puissance de 2,5 kW –, n'hésitez pas à éplucher ces tests pour être mieux armé avant de vous lancer.

EN SAVOIR + >> Une éolienne chez soi : 5 choses à savoir avant de se lancer
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent