Une taxe mondiale sur les sodas ? La proposition de l'OMS contre l'obésité

DirectLCI
SANTE PUBLIQUE - Pour lutter contre l'obésité, l'OMS veut augmenter le prix des boissons sucrées d'au moins 20% partout dans le monde. Une augmentation qui inciterait à en acheter moins.

De l'obésité aux caries en passant par le diabète, elles provoquent de nombreux maux. Les boissons sucrées sont plus que jamais montrées du doigt par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Rapport  à l'appui, l'organisme appelle les états du monde entier à faire augmenter leur prix d'au moins 20%. Ce qui se traduirait par l'instauration d'une taxe.


Car, selon cette étude, frapper les consommateurs au portefeuille les dissuade de remplir leur chariot avec n'importe quoi : augmenter de 20% les prix des boissons sucrées entraîne une baisse de 20% de la consommation et, mieux encore, une hausse de 50% réduirait la consommation de 50%. Ainsi, pour une hausse de 20%, une canette de cola de marque vendue 45 centimes en grande surface passerait à 54 centimes et carrément à 67 centimes pour une augmentation de 50%. Pour les canettes vendues 1 ou 2 euros dans les distributeurs, on vous laisse faire le calcul.

Des subventions pour les fruits et légumes

C'est donc bien plus que la "taxe soda" déjà appliquée en France sur les boissons sucrées, édulcorées ou énergisantes. Cette contribution (s'élevant actuellement à 7,53 euros par hectolitre) fait monter de 2,51 centimes le prix d'une canette et de 11,3 centimes celui d'une bouteille d'un litre et demi, quels que soient leur prix. 


Mais l'organisme ne prône pas uniquement les sanctions. Pour inciter à passer à la caisse avec des aliments sains et équilibrés, la logique inverse est proposée. Il s'agirait de faire baisser de 10% à 30% les prix des fruits et légumes en octroyant des subventions aux vendeurs. 

I EXPLOSION DE L'OBESITE ET DU DIABETE DANS LE MONDE I

Selon l'OMS, 1,9 milliard d'adultes sont en surpoids dans le monde. Parmi eux, 600 millions sont obèses. C'est deux fois plus qu'en 1980. En outre, 42 millions d'enfants de moins de cinq ans sont en surpoids ou obèses. La tendance est la même pour le diabète dont 422 millions de personnes souffrent actuellement contre 108 millions à l'époque. Cette affection ou les maladies qui lui sont liées cause tout de même 3,7 millions de décès par an.  

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter