Ski hors-piste : qui paie les secours en cas d'accident ?

DirectLCI
DANGER - Le week-end a été meurtrier en montagne, avec neuf morts et trois disparus dans des avalanches, souvent liées à du ski hors-piste. Accident dans le domaine skiable, secours en hélicoptère, déclenchement d'une avalanche... : LCI fait le point sur ce que vous risquez.

Même avec de l'expérience en ski hors-piste, l'accident reste possible. Cette pratique a beau être ne pas interdite, elle expose en effet parfois les sportifs au danger, même lorsque les conditions météo sont bonnes. En présence de risques ponctuels (avalanches notamment), une interdiction peut être décidée. Elle est alors affichée dans les stations, dans les files d'attente au pied des remontées mécaniques ainsi que sur les panneaux électroniques. 


Quoiqu'il en soit, si vous skiez hors-piste, c'est à vos risques et périls. Alors que les vacances d'hiver battent leur plein, LCI fait le point.

  • 1Secours à vos frais en cas d'accident sur le domaine skiable

    La loi montagne de 1985 prévoit que les secours privés mobilisés – sur les pistes ou hors des pistes – sont à la charge des communes. Celles-ci ont cependant, précise la loi de 2002, le droit d'exiger des intéressés une participation aux frais. A 90 euros en moyenne la minute de vol en hélicoptère, mieux vaut avoir une assurance qui vous couvre pour ces risques. Les assurances spécifiques pour le ski prennent en charge ces frais même pour du hors-piste. En revanche, si vous avez un contrat d'assistance ou une assurance incluse dans votre carte bancaire, vérifiez bien que le ski hors-piste n'est pas exclu des garanties.
  • 2Secours gratuits si vous êtes accidenté en haute montagne

    Si l'accident survient en dehors du domaine skiable, vous aurez affaire à des organismes publics tels qu'un peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), la Sécurité civile ou les sapeurs-pompiers spécialisés dans les milieux périlleux. Les frais sont alors pris en charge par le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS). La facture est donc payée par les contribuables. Il n'empêche que les actes médicaux restent dans tous les cas payants.
  • 3Vous déclenchez une avalanche : risque d'amende et de prison

    Vous risquez des poursuites judiciaires si vous pratiquez du hors piste malgré la présence d'un arrêté municipal l'interdisant et que votre passage déclenche une avalanche faisant des blessés. L'article 223-1 du code pénal sur la mise en danger d'autrui prévoit jusqu'à 15.000 euros d'amende et un an de prison. Dans la pratique les tribunaux ont infligé jusqu'à 1500 euros d'amende, de la prison avec sursis et une interdiction de skier sur le massif concerné. La vigilance est donc de mise lorsqu'on fait du hors-piste : l'existence de traces sur la neige témoignant de précédents passages ne doit pas laisser penser que le risque d'avalanche est écarté

En cas de doute sur la situation météo, un seul conseil : il faut rester sur les pistes.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter