VIDÉO - Avec le boom du vélo, les demandes de réparations explosent

La prime de 50 euros, attribuée par le gouvernement pour toute réparation de vélos, a fait exploser la demande des réparateurs. Certains proposent alors des prestations non déclarées sur Internet.
Mon argent

EFFET DE MODE ? - Ces derniers mois, les contraintes liées au coronavirus ont amené beaucoup de citadins à enfourcher une bicyclette pour aller au boulot. Résultat, les demandes de réparations de deux roues explosent. La prime gouvernementale de 50 euros y est aussi pour beaucoup.

Depuis le déconfinement, la petite reine n'a jamais aussi bien porté son nom. Les ventes de vélos se sont en effet envolées doublant en mai et en juin par rapport aux mêmes mois de l'année dernière, selon la fédération Union sport et cycle. La bicyclette est notamment plébiscité par les citadins qui y voient un moyen d'éviter bus bondés et métros surpeuplés, tout en se dépensant après des semaines confinées. 

De son côté, le gouvernement a décidé d'accompagner cet enthousiasme en triplant dès le mois de mai le fonds de 20 millions d'euros créé fin avril pour encourager la pratique du vélo, avec à la clé une aide de 50 euros pour la remise en état d'un vélo au sein d'un réseau référencé de réparateurs. Résultat, dès la fin mai, "plus de 70.000 vélos avaient été réparés", selon l'ancienne ministre de l'Ecologie Elisabeth Borne, qui avançait à l'époque l'objectif d'un million de vélos remis en état fin 2020. 

Mais cet emballement connaît aussi "des difficultés et des lenteurs" a reconnu le président de la Fédération des usagers de la Bicyclette (FUB), qui travaille à une simplification de la plateforme dédiée.

Des offres en tout genre sur internet

Dans les faits, l'engorgement se confirme comme dans cette boutique parisienne où s'est rendue une équipe de TF1. Une dizaine de vélos y arrivent chaque jour, soit deux fois plus que d'habitude. Et c'est comme ça depuis le déconfinement, souligne le gérant. La prime de 50 euros ayant fait exploser la demande. Du coup, pour obtenir un rendez-vous, il faut s'armer de patience. D'autant qu'avec les vacances, il faudra désormais attendre la rentrée. "Et quand il y a des grosses révisions, ça fait un peu long pour ceux qui n'ont pas anticipé. Mais malheureusement, on ne peut pas faire mieux", reconnaît-il.

Lire aussi

Conséquence de ces délais très longs dans les ateliers de réparation, selon Google, les recherches de réparateurs de vélos sur internet ont doublé en juillet. Les sites de petites annonces regorgent également d'offres en tout en genre. Mais attention, la plupart du temps ces prestations sont réalisées sans être déclarées ; elles ne permettent donc pas de bénéficier de la prime de 50 euros. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Cet engouement autour de la réparation de vélos a aussi créé des vocations. A l'image de Fabrice, qui enchaînait les missions en tant que chef de projet informatique. Mais il y a quelques mois, voyant la demande s'intensifier, il devient auto-entrepreneur spécialisé dans la réparation de vélos à domicile, et gagne désormais environ 400 euros par jour ! "Ça a explosé depuis le déconfinement, depuis qu'il y a eu cette prime", avance-t-il dans le journal de TF1, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article. 

Comme il en fait bénéficier ses clients, le jeune homme est très sollicité et reçoit jusqu'à 50 demandes par jour sans  toutefois arriver à toutes les satisfaire, même en travaillant 7 jour sur 7. "J'aime beaucoup ce métier, je ne sais pas si je le ferai jusqu'à la retraite, mais j'ai assez de clients donc je pourrais en vivre pendant pas mal d'années encore", conclut-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Hommage national à Samuel Paty : suivez notre édition spéciale sur LCI

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

EN DIRECT - Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale demain

Covid-19 : pour aider la recherche, le Royaume-Uni va infecter des volontaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent