VIDÉO - Chèques énergie : leur envoi débute cette semaine, découvrez le calendrier chez vous

Mon argent

COURRIER - Plus de 5 millions de foyers doivent recevoir à partir de cette semaine -et jusqu'à fin avril- un chèque énergie. Son montant est compris entre 48 et 277 euros selon les situations. Voici le calendrier d'envoi en fonction du lieu où vous habitez.

Envoyé une fois par an, il arrive automatiquement dans les boites aux lettres des bénéficiaires. Si vous faites partie des 5,8 millions de foyers auxquels ce courrier postal est censé être adressé, vous devriez le recevoir entre fin mars et fin avril.

Les dates diffèrent en effet en fonction du département où vous habitez. Les envois sont étalés sur cinq semaines entre ce lundi 25 mars et fin avril, selon le calendrier disponible sur le site officiel du Chèque énergie. Il y est précisé que "les délais entre l’envoi des chèques énergie, et leur réception au domicile du bénéficiaire sont en général compris entre 2 à 4 jours".

Lire aussi

Des envois échelonnés sur un mois

Voici les échéances prévues :

• 1e semaine (à partir du 25 mars) : Hauts-de-France, Réunion,Guyane, Guadeloupe, Corse, Grand-Est (sauf Haute-Marne et Aube)

• 2e semaine : Haute-Marne, Aube, Bourgogne Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes, Martinique, Yvelines, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne

• 3e semaine : Val-de-Marne, Paris, Essonne, Hauts-de-Seine, Val-d’Oise, Normandie, Centre Val de Loire, Pays de la Loire (sauf Vendée et Loire-Atlantique) 

• 4e semaine : Vendée, Loire-Atlantique, Bretagne, Nouvelle-Aquitaine, Hautes-Pyrénées, Gers, Haute-Garonne, Pyrénées Orientales

• 5e semaine : Occitanie, PACA, Mayotte

A noter que, dans les départements ou villes suivantes, les envois peuvent être étalés sur plusieurs semaines : Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Corse, Deux-Sèvres, Bordeaux, Grenoble, Strasbourg. 

48 à 277 euros selon la situation des bénéficiaires

Pour rappel, ce chèque permet de payer différentes factures d'énergie (gaz, électricité, fioul...) ou de financer des travaux destinés à améliorer la consommation énergétique de votre logement. En raison du mouvement social des Gilets jaunes, le gouvernement a décidé mi-novembre d'élargir le dispositif en augmentant non seulement le nombre de bénéficiaires (5,8 millions au lieu de 3,6 millions) mais aussi son montant moyen de 50 euros (200 euros désormais). 

La somme versée varie ainsi désormais de 48 euros à 277 euros selon la situation financière et familiale mentionnée sur la dernière déclaration de revenus. Les critères d'attribution sont détaillés dans un précédent article consacré au sujet. Par exemple, pour y être éligible, une personne seule doit disposer d'un revenu fiscal de référence de 10.700 euros maximum. 

A noter que le chèque envoyé en 2018 expire au 31 mars 2019 sauf si vous le destinez à des travaux (dans cet unique cas, il peut être prolongé de deux ans).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter