Crise du champagne : le prix des bouteilles va-t-il baisser ?

Crise du champagne : le prix des bouteilles va-t-il baisser ?

BULLES - Cette année, les ventes de champagne se sont effondrées de 30% à cause du coronavirus et ses conséquences économiques. La production sera limitée pour écouler les stocks. Faut-il s'attendre à une baisse des prix ? Rencontre avec les professionnels du secteur.

En Champagne, les vendanges ont commencé cette semaine, avec plusieurs semaines d'avance. Mais cette année, la récolte sera limitée pour ne pas produire trop de champagne. Et pour cause, les ventes se sont écroulées de 30% à cause de la pandémie et un milliard de bouteilles sont actuellement stockées dans les caves de Champagne. Comment sauver le secteur ? Les producteurs vont-ils vendre leur précieux vin moins cher ?

Toute l'info sur

Le 20h

Un accord entre les vignerons et les maisons de champagne, trouvé in extremis

À Villevenard (Marne), les vendanges commencent dans quelques jours. Lysiane Moncourant se prépare à une belle récolte : "une grappe bien serrée, bien fermée". "Le mois de mars, les touristes commencent à arriver dans nos régions. Malheureusement, on n'a vu personne pendant deux mois. On n'a pas vendu une seule bouteille. On a eu la chance de bien travailler au mois de juillet, mais ça n'a pas rattrapé le manque", explique-t-elle dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Les ventes de ses bouteilles ont en effet du mal à redécoller et la peur de se retrouver avec un stock trop important se fait sentir. 

Pour éviter une surproduction, vignerons et maisons de champagne sont parvenus ce mardi 18 août, in extremis, à trouver un accord sur le rendement 2020 alors que les premiers coups de sécateurs sont en effet déjà donnés dans quelques parcelles du vignoble aubois : il a été fixé à 8.000 kg/ha, l'équivalent de 230 millions de bouteilles. Seules les grappes de meilleure qualité sont sélectionnées. En produisant moins, les vignerons pourraient écouler leurs stocks actuels sans brader les prix. "Mieux vaut en avoir un peu moins et garder un prix, parce que c'est un produit noble et de prestige. Il y a beaucoup de travail en amont", rappelle Lysiane. "8.000 kg, c'est une baisse de rendement important. Mais c'est la décision la plus juste et la plus adaptée qui permet aux vignerons de couvrir leurs sorties", souligne Maxime Toubard, président du Syndicat général des Vignerons (SGV).

Lire aussi

Vers des "millésimes solaires" ?

Le président de l'Union des Maisons de Champagne (UMC) Jean-Marie Barillère préfère mettre en avant le fait que, sur les 8.000 kg/ha négociés, 1.000 kg pourront être reportés en 2021 "en termes de paiement et de vinification" en fonction de l'état réel du marché du champagne en 2020. "Ce dispositif permet à la fois aux vendeurs de raisin de maintenir un revenu acceptable et aux metteurs en marché de répondre à la demande de leurs clients et de préserver leur trésorerie", explique-t-il. 

Les co-présidents du Comité Champagne se félicitent de "la résilience de l'organisation interprofessionnelle champenoise" face au Covid-19. Cette satisfaction est d'autant plus forte que la vendange 2020 s'annonce cette année encore "exceptionnelle" en qualité, selon le président du SGV. "La capacité de production des vignes est en moyenne de l'ordre de 12.000 kg à l'hectare. On va pouvoir vraiment choisir les raisins", se réjouit le président du SGV. Quant au président de l'UMC, il promet déjà "des millésimes solaires". 

La Foire aux vins des grandes surfaces démarre la semaine prochaine

Mais dans la tête de nombreux vignerons, toucher au prix des bouteilles, c'est toucher à l'image de leur produit. Pour Charles Liebert, caviste, il est difficile de vendre le champagne en dessous d'un certain prix. "En dessous de 20 euros, la plupart du temps les non-connaisseurs vont considérer que c'est un mauvais champagne. Ce qui est pour moi faux. On est aujourd'hui dans une situation où il faut que le champagne soit à 20 euros voire plus", estime-t-il. Finalement, c'est plutôt du côté des grandes surfaces qui achètent les stocks en grande quantité que les bonnes affaires pourront se faire. Leurs foires aux vins commencent d'ailleurs dès la semaine prochaine.

Sur le même sujet

Lire et commenter