Électricité : le tarif réglementé pourrait augmenter de 5,9% courant 2019

Mon argent
DirectLCI
FACTURE - Les 26 millions d'abonnés au tarif bleu d'EDF ne subiront pas de hausse cet hiver. Mais, une fois la saison passée, ils pourraient toutefois voir les prix augmenter de 5,9% TTC. C'est en tout cas ce que préconise la Commission de régulation de l'énergie.

Une fois la période hivernale passée, le prix de l'électricité pourrait soudainement bondir. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) propose en tout cas d'augmenter de 5,9% TTC le tarif réglementé de cette énergie, indique à l'Agence France-Presse ce mercredi 30 janvier le ministère de la Transition écologique et solidaire, confirmant une information donnée par Europe 1 la veille. 


Une telle hausse impliquerait une augmentation moyenne de la facture annuelle de 85 euros pour un foyer se chauffant à l'électricité. Elle est réclamée en raison principalement de la hausse des prix de marché de gros de l'électricité ces derniers mois. Mais que les 26 millions de foyers abonné au tarif bleu d'EDF se rassurent : "Le gouvernement, comme la loi l'y autorise, n'appliquera pas ces hausses tarifaires" (ndlr : pendant la période hivernale) , assure le ministère, cité par l'AFP.

En réponse au mouvement social des Gilets jaunes, le Premier ministre Edouard Philippe s'était en effet engagé en décembre à geler cet hiver les tarifs non seulement de l'électricité mais aussi du gaz. Dans l'immédiat, la CRE doit présenter sa proposition définitive le 7 février, après avoir consulté les acteurs du secteur et les associations de consommateurs. Le gouvernement aura ensuite trois mois pour éventuellement s'opposer aux préconisations du régulateur. Ce qui ramène l'échéance au début du mois de mai. A noter que, généralement, la révision des tarifs régulés a lieu deux fois par an, en février et en août. 


Selon Les Echos, pour contenir la hausse, l'exécutif pourrait par exemple "compenser la hausse des prix hors taxes par une baisse des taxes, telles que la contribution au service public de l'électricité (CSPE), la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ou la contribution tarifaire d’acheminement (CTA) notamment, qui représentent 37 % de la facture soit désormais près de 60 % du prix HT de l'électricité. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter