VIDEO - En supermarché, le prix des formats familiaux explose avec le confinement

VIDEO - En supermarché, le prix des formats familiaux explose avec le confinement

CONSOMMATION - Prenez garde : certains produits vendus en grand format sont en réalité facturés plus cher au kilo qu'en petit format.

C'est vieux comme le commerce : acheter en gros consiste à acheter en plus grande quantité, pour payer moins cher le prix unitaire initial, mais tout de même renflouer les recettes du vendeur, qui aurait moins vendu autrement. L'idée générale étant d'inciter les revendeurs, voire les particuliers, à privilégier les achats de grands formats, dits "familiaux", ainsi devenus plus rentables pour tout un chacun. Oui, mais ça, c'était avant. Avant le coronavirus, et son impact insoupçonné sur la sacro-sainte loi de l'offre et de la demande, bouleversée par le confinement actuel.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

En effet, le confinement créant la peur de manquer, la demande s'est nettement orientée, ces derniers temps, sur ces plus grands formats. Et, logiquement (si l'on peut dire), l'offre s'est adaptée, pour accroître les gains du revendeur autant que possible. Concrètement : de nombreux produits vendus en grand format sont en réalité désormais facturés aussi cher au kilo qu'en petit format,  pointe jeudi 23 avril Foodwatch, ONG de défense des consommateurs.

Les exemples ne manquent pas

Plus concrètement encore : on parle, en l'occurrence, des paquets de pâtes ou de céréales d'un kilo ou de 750 grammes, voire des grands packs de yaourts. L'achat de ceux-ci étant justement motivés par l'idée de payer un prix plus avantageux qu'autrement, l'organisation, dans un communiqué, dénonce une "pratique scandaleuse". Elle y démontre même que de nombreux produits sont maintenant devenus plus cher au kilo "familialement" que dans un format traditionnel.

Lire aussi

Elle cite notamment le riz long grain incollable 5 minutes de Lustucru,  vendu dans une certaine enseigne 1,38 euro pour un paquet de 450 grammes, soit 3,07 euros par kilo, tandis que le paquet de 750 grammes affiche, lui, un prix de 2,83 euros, soit 3,77 euros par kilo. Ce qui représente une augmentation de 22,8 % du prix au  kilo.

Une "arnaque" ?

Autre exemple : les pains hamburgers géants de la marque Jacquet, vendus dans une grande enseigne à 0,87 euro les 360 grammes, soit 2,64 euros le kilo, alors que la version "maxi format" de 495 grammes est vendue 1,69 euro, soit 3,41 euros le kilo... Cela représente une augmentation de 29 % au kilo. Fromage, yaourts, jus de fruits, brioches... Plusieurs produits alimentaires consommés couramment sont concernés, à en croire les exemples cités par Foodwatch.

Lire aussi

L'ONG emploie même un gros mot, "arnaque", qui "concerne de nombreux produits de la vie quotidienne". Pour elle, cette hausse pernicieuse "est d’autant plus inacceptable que le contexte actuel est propice à l’achat de grands formats. (...) Personne ne traîne au supermarché en ce moment, on ne prend pas nécessairement le temps de comparer les prix."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.