Exonération de charges : une bouffée d’oxygène pour les petites entreprises

Exonération de charges : une bouffée d’oxygène pour les petites entreprises
Mon argent

Les charges patronales dues par les petits commerces pendant le confinement vont être annulées. Quelque 580 000 commerces vont bénéficier de cette bouffée d’oxygène vitale. Pourtant, beaucoup de patrons dénoncent une injustice.

Toute l'info sur

Le 20h

Près d’un sur cinq des petits commerces seraient au bord de la faillite à cause de cette crise sanitaire. Pour leur venir en aide, le gouvernement a annoncé l’annulation des charges patronales de ces trois derniers mois. Concrètement, les charges dues en mars, avril et mai sont supprimées. Ce sont les charges des salaires versés entre février et avril. Mais, cette mesure ne concerne que les commerces de moins de dix salariés qui ont fait l’objet d’une fermeture administrative depuis le 15 mars. Les magasins alimentaires sont exclus. Selon l’Union des entreprises de proximité, qui a bataillé pour cette mesure, 580 000 commerces vont bénéficier d’une bouffée d’oxygène vitale. Pourtant, beaucoup dénoncent une injustice, comme le patron d’un parc de loisir dans la Seine-et-Marne. Il demande à l’Etat de ne pas oublier les entreprises moyennes et de se pencher sur tous les sujets. Malgré le prêt bancaire garanti par l’Etat, cet entrepreneur estime pouvoir payer ses factures pendant seulement trois mois, mais pas plus.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 05/05/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 5 mai 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent