VIDÉO - Fin des soldes d'été : que vont devenir les invendus ?

VIDÉO - Fin des soldes d'été : que vont devenir les invendus ?
Mon argent

REPORTAGE - De nombreux commerçants ont eu du mal à écouler leurs stocks de marchandises pendant les soldes d'été, qui se terminent ce mardi. Nous avons enquêté sur ce que deviennent les invendus.

Cette année, le bilan des soldes d'été est plus que mitigé. Les bonnes affaires sont deux fois moins rentables qu'en 2019 pour certains commerçants, de la marchandise leur reste sur les bras et se pose alors la question de savoir ce que vont devenir ces invendus. 

Commerçants indépendants, magasin lié à une marque précise, grandes enseignes... : quatre solutions co-existent.

Une braderie et une croix sur les marges

Prenons l'exemple d'une petite robe à 89 euros. Passée sous la coupe des soldes, elle n'en coûte plus que la moitié. Tentant non ? Mais pour une robe vendue en soldes, combien resteront sur le présentoir ?  Interrogé par TF1, Philippe Gerbi, de la Boutique Leho dans le 1er arrondissement de Paris, nous explique qu'il va tout simplement devoir renoncer à ses marges. "On organisera, au fond du magasin, une partie braderie avec des prix très bas pour écouler cette marchandise qui n'est pas partie. Mais, malheureusement cela ne rapporte pas", affirme-t-il.

L'option magasin d'usine

Dans le 6e arrondissement de la capitale, Christine Walocq, responsable du magasin Pom d'Api, a plus de chances :  son stock va  repartir dans le magasin d'usine de la marque, à Chambreton, en Vendée, à côté du siège social. "Tout sera revendu", souligne-t-elle. Si elle n'aura donc pas de pertes liées aux invendus, sa saison est tout de même gâchée par la pandémie et le report des soldes qui ont démarré trois semaines plus tard que d'habitude. "Il n'y a pas eu cette folie, les gens n'étaient pas au rendez-vous du tout, parce que c'était décalé et Paris s'est vidé très vite", analyse la commerçante. 

Lire aussi

Des sites de déstockage en ligne

Le constat dressé par Christine Walocq est valable dans de nombreuses villes en France. Alors pour se débarrasser de leur marchandise, les marques et grandes enseignes font souvent appel à des sites de déstockage qui achètent des lots d'anciennes collections et les revendent au détail, à prix bas, sur internet. 

La revente vers des pays émergents

D'autres enseignes, pour être sûres de liquider les stocks, exportent même leurs marchandises à prix cassé vers des pays émergents comme ici, en Côte d'Ivoire. Des marchés y sont spécialement dédiés à ces vêtements très recherchés sur le continent africain. 

Toute l'info sur

Les soldes d'été 2020

Ces vêtements, neufs, avec encore leur étiquette, seront finalement vendus 5 fois moins cher à Abidjan qu'à Paris, après avoir parcouru plus de 7.000 kilomètres.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent