Foie gras : les producteurs cassent les prix

Foie gras : les producteurs cassent les prix

À une quarantaine de jours de Noël, la saison du marché au gras a commencé dans le Gers. Par solidarité, les acheteurs sont venus nombreux mais les produits sont rares et les prix restent bas.

La "Grasse matinée" de Gimont (Gers) est le premier marché au gras de la saison. Pour cette première, les acheteurs sont au rendez-vous. Sous la halle, les quantités de foie gras sont inhabituellement basses, les prix aussi. La semaine dernière à Samatan, les prix au kilo ont plafonné à 25 euros. C'est l'effet direct du confinement. À Gimont, les producteurs ont donc limité les marchandises.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Chez Christophe Roux, producteur de foie gras à Saint-Antonin, le parking visiteur est bien vide. Et dans la boutique, il n'y a personne alors que les ventes à la ferme représentent 50% de son chiffre d'affaires. Sachant qu'il a déjà perdu de l'argent, il mise sur la vente par correspondance pour se rattraper mais aussi sur le supermarché qui vend ses produits. S'il a l'habitude de faire une livraison tous les quinze jours, depuis le confinement, c'est toutes les semaines. À l'approche de Noël, les producteurs de foie gras du Sud-Ouest se retrouvent confrontés à la même problématique que les commerçants. Ils souhaitent sauver la période de l'année la plus rémunératrice.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Commerces, attestations, fin du confinement... Toutes les annonces d'Emmanuel Macron

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter