Isolation thermique : le frein du coût de la rénovation

Isolation thermique : le frein du coût de la rénovation
Mon argent

En France, plus d'une habitation sur deux a besoin d'une rénovation énergétique. Dans 15% des cas, on parle même de "passoires thermiques". Le prix de la rénovation fait cependant hésiter les concernés, malgré l'existence d'aides.

Dès ce lundi, les membres de la Convention citoyenne pour le climat transmettront 149 propositions à Emmanuel Macron. Parmi celles-ci, certaines sont plus plus marquantes que d'autres, à l'instar de la réduction de la vitesse de 130 à 110 km/h sur l'autoroute, la création de la notion d'écocide ou la rénovation thermique de tous les bâtiments d'ici 2040.

L'isolation des "passoires thermiques" est un projet souvent de grande ampleur et qui a un coût. À Rambouillet au pied d'une copropriété, des travaux sont en cours pour greffer un isolant en laine de roche aux murs d'un immeuble ancien. "Une fois qu'on a traité l'enveloppe, on va s'occuper de la ventilation, et enfin du chauffage. Une fois tout cela fait on a transformé un vieux bâtiment en un bâtiment performant à basse consommation d'énergie", explique Raphaël Claustre, directeur général d'Île-de-France Énergies.

Lire aussi

Les travaux de rénovation thermique ne représentent qu'un quart des projets en 2020

20 millions de logements en France, soit la moitié de ceux de l'Hexagone, ont besoin d'une rénovation énergétique. Dans 15% des cas, il s'agit même de "passoire thermique". Résultat: le froid s'installe et peut entraîner avec lui des dégradations sur le logement comme de l'humidité. Une autre conséquence est de devoir augmenter sa consommation en chauffage ce qui implique des surcoûts sur ses factures énergétiques. Pour détecter ces bâtiments à faible isolation thermique, il est désormais possible de déployer des drones avec des caméras installées pour évaluer l'ampleur des travaux d'isolation à effectuer. 

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le chantier de la copropriété de la Vénérie, c'est tout l'immeuble qui va être rénové. Bouche d'extraction, double-vitrage des fenêtres... Une nécessité pour de nombreux habitants, même si certains ont hésité à faire ces travaux à cause du prix de la rénovation et ce, même si des aides existent. MaPrimeRénov, la réduction d'impôt Denormandie ou encore l'éco-prêt à taux zéro... Des avantages plus importants existent encore pour les ménages plus modestes mais le coût de la rénovation thermique reste un frein pour une majorité de Français. Selon une étude CSA Research pour Cofidis, les travaux énergétiques ou d'isolation thermique, bien que partiellement subventionnés par l'Etat ne concernent qu'un quart des projets de rénovation en 2020. Nul doute que les conséquences économiques liées au coronavirus risquent de freiner encore plus tout projet d'investissement. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent