LA CHRONIQUE ECO - Commerces : les gagnants et les perdants de la reprise

LA CHRONIQUE ECO - Commerces : les gagnants et les perdants de la reprise
Mon argent

L'ECO - Ce lundi, Cathérine André s'intéresse au bilan de la reprise d'activité dans les commerces. Qui sont les gagnants et les perdants de ce secteur ?

Qui s'en tire le mieux depuis le début du confinement pour les commerces autorisés à rouvrir ? Certaines enseignes, notamment d'équipement de la maison ou de décoration, ont affiché un bon démarrage lors la reprise de leurs activités. Chez Fnac Darty, par exemple, le panier moyen est en hausse de 50%. Chez Gifi, les clients ont doublé par rapport aux mois précédant la crise. Les coiffeurs ont également enregistré une hausse de 140% de leur chiffres d'affaires le lundi 11 mai. L'immobilier ancien ne semble pas non plus pâtir de la crise puisque les transactions ont repris un rythme de croisière important.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Crise du Covid-19 et perte de pouvoir d'achat : quels Français ont été les plus touchés ? Un million de chômeurs en plus en France ? "C'est possible"... mais pas inéluctable

A l'opposé, plusieurs secteurs sont en difficulté. Dans le BTP, si les chantiers qui étaient à l'arrêt reprennent petit à petit, il n'y a en revanche quasiment aucun nouveau lancement. L'aéronautique subit pour sa part la chute du trafic aérien, au point qu'Airbus envisage de supprimer 10% de ses effectifs. Enfin, évidemment, l'hôtellerie-restauration, toujours bloquée, est dans le rouge avec 62.000 entreprises au point mort.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent