Vêtements, mais aussi high-tech et luxe : les grandes surfaces se mettent à l'occasion

Vêtements, mais aussi high-tech et luxe : les grandes surfaces se mettent à l'occasion
Mon argent

ENQUETE - Autrefois réservées aux friperies et autres revendeurs spécialisés, les pièces d'occasion sont désormais également vendues par la grande distribution. Face au désir de consommation écoresponsable des citoyens, ce marché de la seconde main, qui vaut de l'or, est devenu stratégique.

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Et si face à la consommation de masse et à l’achat à outrance, la solution était l’occasion ? 70% des Français envisagent en tout cas désormais d'être davantage écoresponsable. Une volonté qui ne date pas forcément de la crise sanitaire. En 2019, 40% des consommateurs de mode avaient ainsi ainsi acheté au moins un vêtement d'occasion pendant l’année, contre 15% une dizaine d'années plus tôt.

Preuve que cette tendance est désormais bien ancrée dans les habitudes : le marché de la seconde main arrive aussi petit à petit dans les grandes enseignes ou les chaînes spécialisées. Par exemple, au magasin Kiabi de Louvroil (Nord), le rayon des vêtements d’occasion ne désemplit pas depuis son installation cet été, avec des ventes supérieures de 40% aux meilleures estimations de la direction. Même succès chez Auchan à Bois-Sénart (Seine-et-Marne). Il faut dire qu’avec des prix allant de 3 à 15 euros, la bonne affaire y est assurée. 

Et pour faire vivre les rayons, la grande distribution utilise des méthodes qui ont fait leur preuve, avec des collections, des promotions en tête de gondole et des renouvellements réguliers. Ces grandes enseignes se fournissent auprès de distributeurs de vêtements de seconde main. La matière première est fournie par des particuliers qui reçoivent, après un tri sévère, 5 euros en échange d'un sac de vêtements déjà portés.

Au-delà des vêtements, certains hypermarchés misent sur des produits high-tech, voire le luxe en récupérant, par exemple, bagues ou bijoux. Pour ce marché plus "haut de gamme", les clients peuvent acheter et même vendre leurs objets sur place et repartir avec du cash ! 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent