Pourquoi vous devriez y réfléchir à deux fois avant d'acheter des tomates anciennes

BUDGET
DirectLCI
ZOOM - Sur les étals du marché ou dans les grandes surfaces, elles sont partout : les tomates anciennes. Pour autant, les consommateurs ignorent bien souvent comment elles sont produites. Nous avons cherché à en savoir plus.

Avec cette chaleur, rien de mieux qu'une bonne salade de tomates anciennes, accompagnées d'une mozzarella, non ? Avec cette séduisante idée : avec les tomates anciennes, on revient à une autre époque, on perpétue une tradition ancestrale. Bref, on se fait du bien, à la tête comme au corps. Sauf qu'en fait, la réalité est souvent bien autre. Explications.


À la fois un fruit et un légume, la tomate fait partie des aliments dont nous raffolons (14 kilos par an et par personne, tout de même). Et depuis plusieurs années, difficile de passer à côté, sur les étals des marchés et des supermarchés, des tomates anciennes. Tomate cœur de bœuf, ananas, cornue des Andes, noire de Crimée ou encore green zebra... Rien que le nom appelle au voyage. Des tomates aux formes plus séduisantes, qui semblent plus authentiques... Et qui coûtent au passage deux à trois fois plus cher qu'une tomate dite classique.

Des variétés hybrides qui poussent en serre

Nous sommes allés à la rencontre de plusieurs producteurs pour comprendre comment elles étaient fabriquées. Alors oui, il existe encore des petits producteurs qui produisent ces tomates de façon naturelles. Problème : ces tomates, si elles sont délicieuses, ne sont souvent pas bien jolies à voir. Résultat, elles se vendent directement du producteur au consommateur : les supermarchés ne les prennent pas.


Celles qui se vendent en supermarché, et bien souvent au marché, poussent, elles, sur des grandes exploitations, dans des serres ultra-modernes, sans jamais entrer en contact avec le sol. Dans ce cas, pas de contact avec la terre : la tomate pousse avec de la tourbe, à savoir du coco compressé. Et ces tomates ne sont pas des variétés d'origine : elles sont fabriquées en laboratoire, et sont donc des variétés hybrides, obtenues par croisement entre plusieurs variétés. Avec cette garantie, au final, qu'elles auront peu de défauts physiques.


Vous l'aurez compris, quand vous achetez des tomates anciennes, il y a fort à parier que bien souvent, elles aient poussé dans ces conditions. Sauf si vous vous adresser directement à un petit producteur. Petite astuce également : les tomates anciennes qui restent cultivées de façon traditionnelle ne se conservent que quelques jours à température ambiante. Les hybrides, elles, beaucoup plus longtemps.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter