Prêt immobilier : un nouveau comparateur en ligne d'assurance emprunteur pour économiser jusqu'à 15.000 euros

Prêt immobilier : un nouveau comparateur en ligne d'assurance emprunteur pour économiser jusqu'à 15.000 euros
Mon argent

CHANGEMENT - Dans le cadre d'un crédit immobilier, basculer de l'assurance emprunteur proposée par l'établissement prêteur à une assurance individuelle permet souvent d'économiser des milliers d'euros. Une association de consommateurs a créé un comparateur en ligne gratuit pour effectuer des simulations et, peut-être, sauter le pas.

L'économie potentielle va en moyenne 6.500 euros à 15.000 euros, selon les profils. Changer d'assurance emprunteur peut en effet rapporter gros sur toute la durée d'un crédit immobilier. Basculer du contrat groupe proposé par l'établissement prêteur à un contrat individuel proposé par une autre société est tout à fait légal. Mais, dans la pratique,  seuls 15% des emprunteurs profitent de ces offres souvent moins chères. 

Par exemple, pour Stéphane, qui a emprunté 200.000 euros il y a 3 ans, ce changement a entraîné une économie de 6.300 euros. Il est passé 10.600 euros à 4.300 euros pour des garanties équivalentes. Il reconnaît, devant les caméras de TF1, que le jour de la signature du prêt, "le sujet n'est pas vraiment l'assurance, on ne fait pas un focus dessus".  

Toute l'info sur

Le 20h

Lire aussi

Afin de permettre au grand public d'évaluer ce que ces alternatives peuvent leur faire gagner, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir vient de lancer deux outils gratuits en ligne. Dans un premier temps, le calculateur d'assurance emprunteur, accessible ici, permet d'évaluer les économies susceptibles d'être réalisées en remplaçant l'assurance groupe par une assurance individuelle. Il convient d'indiquer les informations suivantes pour évaluer le montant des économies potentielles : la banque prêteuse / capital emprunté / durée du prêt / taux du prêt hors assurance / date de signature du prêt / année de naissance / présence ou non de risque de santé aggravé.

Dans un second temps, l'internaute est dirigé vers un comparateur destiné à lui indiquer la meilleure offre. Quelques informations supplémentaires (y compris sur un éventuel co-emprunteur) sont demandées. Il convient par exemple d'indiquer la quotité d'assurance, c'est-à-dire la répartition de la couverture proposée par l'assureur entre les emprunteurs (par exemple : pour 50% chacun, si l'un décède, l'assureur remboursera à la banque 50% du capital restant dû ; pour 100% chacun, l'intégralité du montant restant sera versé à la banque).

Cinq minutes

À l'issue du questionnaire, qui nécessite cinq minutes pour être rempli, un tableau indique différents contrats présentant des garanties équivalentes au contrat proposé à l'origine par la banque. Pour chacun, le coût mensuel, le coût sur la durée restante et l'économie totale sont présentés. Les utilisateurs qui le souhaitent peuvent alors être redirigés vers un site partenaire auprès duquel effectuer les démarches. 

À noter que les utilisations du calculateur comme du comparateur sont gratuitement accessibles à tous. Si l'internaute souhaite être renvoyé chez un partenaire et finit par signer un contrat par ce biais, le partenaire verse alors la somme forfaitaire de 90 euros à la SAS Que Choisir (une filiale officiellement enregistrée en tant que mandataire d’intermédiaire en assurance) pour couvrir les frais d'organisation de service de comparaison.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent