Réforme des retraites : ce qui va changer pour le montant de votre future pension selon votre profil

Réforme des retraites : ce qui va changer pour le montant de votre future pension selon votre profil
Mon argent

LE POINT- Édouard Philippe a dévoilé ce mercredi les détails de la réforme des retraites. Dans quelle mesure êtes-vous concerné ? À quelle retraite aurez-vous droit ? Découvrez comment elle va impacter les différents profils.

Qu'est-ce que le système de retraite à point va changer concrètement ? Qu'en sera-t-il pour les hommes, les femmes, celles qui ont des enfants, les personnes nées après 1975, ou encore celles qui viennent d'entrer sur le marché du travail ? Votre pension va-t-elle être maintenue, augmentée ou réduite ? Nous avons fait le calcul en fonction de vos profils.

Si vous êtes un travailleur précaire

Avec la réforme, fini les 150 heures payées au SMIC pour valider un trimestre. Le Premier ministre a annoncé comme prévu la mise en place d’un système par points par lequel chaque heure travaillée ouvrira des droits. La valeur de ces points sera fixée par les partenaires sociaux "sous le contrôle du Parlement". Une réforme qui selon l'exécutif permettra de mieux prendre en compte la population active précaire : "nous devons construire la protection sociale du XXIème siècle en prenant mieux en compte les nouveaux visages de la précarité [...] ce sont la caissière de supermarché à temps partiel, le livreur à vélo de la plateforme numérique. Je ne suis pas convaincu que pour eux, nos trimestres, nos vingt-cinq meilleures années, soient effectivement vus comme la marque du meilleur système au monde.", affirme Edouard Philippe. 

Si vous exercez une activité pénible

Edouard Philippe a annoncé "étendre et améliorer la prise en compte de la pénibilité selon des critères qui seront les mêmes pour tous" en ouvrant le compte pénibilité à la fonction publique et en particulier à l'hôpital. La mise en place d'un temps partiel est aussi évoquée pour les aides soignants. Cette amélioration de la prise en compte de la pénibilité s'appliquera à celles et ceux membres de certains régimes spéciaux qui basculeront dans le régime universel mais auront droit à des points de retraite supplémentaire liés à la pénibilité.

Si vous êtes policier, pompier, gardien de prison ou militaire

Selon le gouvernement, les policiers, pompiers, gardiens de prison et militaires conserveront le bénéfice de dérogations d'âge sur le départ à la retraite, car ils sont "exposés à des fonctions dangereuses dans le cadre des missions régaliennes".

Si vous êtes une femme

Selon Edouard Philippe, "les femmes seront les grandes gagnantes du système universel". Avec la réforme, une majoration des droits à la retraite de 5% dès le premier enfant "et non le troisième comme aujourd'hui" sera par défaut accordée à la mère, "sauf choix contraire des parents" qui peuvent décider de se partager cette majoration. Une majoration supplémentaire de 2% sera également accordée à partir du troisième enfant. 

Si vous êtes enseignant

"Je veux prendre des engagements fermes vis-à-vis des enseignants", a déclaré le Premier ministre lors de la présentation de la réforme des retraites. Pour les enseignants, fini le calcul de la pension sur les six derniers mois (les mieux payés), ce sera désormais sur l'intégralité de leur carrière. Un système défavorisant que le gouvernement promet de compenser en intégrant leurs primes dans le calcul de leur retraite. Estimant qu'il serait "inacceptable que les enseignants perdent le moindre euro de pension compte tenu de cette application", Edouard Philippe a promis que "le niveau des retraites des enseignants sera sanctuarisé par la loi" tout en annonçant des revalorisations des salaires mises en place progressivement à partir de 2021. 

Si vous gagnez plus de 120.000 euros par an

Toute l'info sur

Le 20h

Les Français auront "le même niveau de cotisation" sur "la totalité des revenus jusqu'à 120.000 euros", promet Edouard Philippe. "Au delà de ce montant, les plus riches paieront une cotisation de solidarité plus élevée qu'aujourd'hui qui financera non pas des droits supplémentaires pour eux mais des mesures de solidarité pour tout le monde. C'est un effort qui me paraît juste", a précisé le Premier ministre. Tous les salaires supérieurs à 120 000 euros annuel paieront donc une cotisation supplémentaire pour financer des mesures de solidarité comme par exemple la pension de retraite minimale à 1.000 euros.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent