Réforme du 100% Santé : on a testé les futures lunettes "reste à charge zéro"

Réforme du 100% Santé : on a testé les futures lunettes "reste à charge zéro"

AVANT-PREMIÈRE - Les lunettes correctrices seront intégralement prises en charge dès le 1er janvier prochain dans le cadre de la réforme dite du "100% Santé". Mais à quoi vont-elles ressembler ? Seront-elles de bonne qualité ? Leur correction sera-t-elle satisfaisante ? Nous sommes allés tester quelques modèles en avant-première.

À partir du 1er janvier 2020, avec l'application de la réforme du 100% Santé, les opticiens proposeront des lunettes intégralement remboursées, sans reste à charge pour les assurés qui cotisent à une mutuelle -soit 95% des Français. Le choix sera évidemment restreint. Vendues environ 30 euros, une cinquantaine de montures, de toutes formes, sont ainsi concernées par ce "reste à charge zéro". 

Les verres seront aussi 100% remboursés, si le client les choisit au tarif minimum. Les traitements anti-reflets et anti-rayures sont inclus dans le dispositif, mais pas les techniques les plus modernes, comme les verres très amincis par exemple.

Toute l'info sur

Le 20h

Lire aussi

Sur le plan de la correction de la vision, que valent ces verres 1er prix par rapport aux verres plus chers qui ne seront pas intégralement pris en charge  ? "Pour une faible correction, la différence ne se fera pas sentir. En revanche, pour les personnes qui ont des corrections importantes, comme les forts myopes ou les forts hypermétropes qui ont besoin de verres épais, les verres modernes sont quand même plus performants", affirme à TF1 Thang  Hoang-Xuan, professeur d'ophtalmologie à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, en banlieue parisienne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.