Les tarifs des mutuelles font le grand écart : votre département fait-il partie des plus chers ou des moins chers ?

Mon argent

DISPARITÉS - Les écarts moyens des tarifs des complémentaires santé peuvent dépasser 400 euros d'un département à l'autre pour un contrat similaire, selon une étude dévoilée ce mardi par le comparateur Meilleureassurance. Découvrez les Top 5 en fonction de trois profils types.

À profil et garanties équivalents, les tarifs des complémentaires santé varient d'un département à l'autre. Selon une étude du comparateur en ligne Meilleureassurance (rattaché au réseau de courtiers Meilleurtaux.com) publiée ce mardi 22 octobre, un couple de jeunes seniors souhaitant souscrire à un contrat leur apportant des "garanties renforcées" paiera ainsi en moyenne 444 euros de plus par an s'il réside à Paris que dans le Cher. 

Des écarts, certes moins criants, touchent aussi les autres profils. Une famille de deux adultes et deux jeunes enfants visant des "garanties classiques" se verra ainsi proposer des contrats en moyenne 116 euros plus chers dans la capitale, encore, que dans l'Orne. Le jeune salarié cherchant également des "garanties classiques" devra quant à lui débourser en moyenne 32 euros de plus dans les Alpes-Maritimes qu'en Saône-et-Loire. 

Lire aussi

À noter que ces extrêmes ne tiennent pas compte des tarifs bien plus avantageux proposés dans le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et en Moselle. Ces trois départements font en effet exception car ils bénéficient d'un régime spécifique de Sécurité sociale. Les remboursements initiaux y étant meilleurs que pour le reste de la France, les tarifs des mutuelles y sont donc franchement moins élevés. 

Retrouvez ci-dessous les départements les plus onéreux et, à l'inverse, les plus avantageux en matière de tarifs de complémentaires santé. 

Les "mutuelles seniors" (moyenne nationale à 2.560 euros par an)

• Top 5 des départements les plus chers 

Paris : en moyenne 2.834 euros pour cette clientèle (soit 273 euros de plus que la moyenne en France)

Hauts-de-Seine : 2.815 euros (+255 euros)

Val-de-Marne : 2.771 euros (+211 euros)

Seine-Saint-Denis : 2.753 euros (+193 euros)

Hérault : 2.751 euros (+190 euros)

• Top 5 des moins chers 

Cher : 2.390 euros (soit 171 euros de moins que la moyenne en France)

Indre-et-Loire : 2.393 (-168 euros)

Eure-et-Loir : 2.395 euros (-165 euros)

Eure : 2.401 euros (-159 euros)

Loiret : 2.409 euros (-152 euros)

Les "mutuelles familles" (moyenne nationale à 1.052 euros par an)

• Top 5 des départements les plus chers pour une famille

Paris : 1.145 euros (soit 93 euros de plus que la moyenne en France)

Hauts-de-Seine : 1.141 euros (+89 euros)

Alpes-Maritimes : 1.138 euros (+86 euros)

Val-de-Marne : 1.138 euros (+86 euros) 

Bouches-du-Rhône : 1.136 (+84 euros) 

• Top 5 des moins chers 

Orne : 1.029 euros (soit 23 euros de moins que la moyenne en France)

Ille-et-Vilaine : 1.029 euros (-23 euros)

Vienne : 1.031 euros (-21 euros)

Deux-Sèvres : 1.031 euros (-21 euros) 

Nièvre et Manche ex aequo : 1.032 euros (-20 euros)

Les "mutuelles jeunes salariés" (moyenne nationale à 300 euros par an)

• Top 5 des départements les plus chers pour un jeune salarié 

Alpes-Maritimes : 323 euros (soit 23 euros de plus que la moyenne en France)

Paris : 323 euros (+23 euros)

Hauts-de-Seine : 322 euros (+22 euros) 

Val-de-Marne : 321 euros (+21 euros)

Var, Val-d'Oise et Bouches-du-Rhône ex aequo : 320 euros (+20 euros) 

• Top 5 des moins chers 

Saône-et-Loire : 291 euros (soit 9 euros de moins que la moyenne en France)

Orne : 291 euros (-9 euros)

Nièvre, Manche, Sarthe et Mayenne ex aequo : 292 euros (-8 euros)

Comment expliquer ces disparités ? "Ces écarts de tarification sont le reflet de spécificités géographiques tant en matière de prix pratiqués que de santé", analyse Fabien Soccio, expert en assurance de Meilleurtaux.com. Celui-ci invoque notamment "les dépassements d'honoraires plus courants dans les grands centres-villes" et "le passif santé des Français qui diffère selon les régions, tout comme les habitudes en matière de soins". 

En vidéo

Remboursement des mutuelles : comment y voir plus clair ?

Méthodologie : l'étude a été effectuée par sur la base du montant des primes proposées par les assureurs partenaires de Meilleureassurance/Meilleurstaux.com. Ainsi, 896. 722 tarifs ont été analysés entre le 12 août et le 6 septembre 2019. Les trois profils retenus dans cet article sont :

- "seniors" : un couple âgé d'environ 60 ans exerçant une activité salariée dans son département de résidence et souhaitant obtenir un niveau de garanties renforcées en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire. 

- "famille" : deux adultes d'une trentaine d'années et deux enfants de moins de douze ans, pour un niveau de garanties classiques en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire.

- "jeune salarié" :  âgé d'environ 25 ans exerçant son activité professionnelle dans son département de résidence et désirant obtenir des garanties classiques en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter