Services publics en ligne : qui sont les bons élèves et les cancres de l'administration ?

Services publics en ligne : qui sont les bons élèves et les cancres de l'administration ?
Mon argent

NUMERIQUE - A l'heure où internet fait partie intégrante de nos vies, près d'un tiers des démarches administratives doivent encore se faire sur papier, en remplissant de bons vieux formulaires. L'Etat vient de débloquer 1 milliard d'euros pour les rendre plus accessibles.

"J'essaie de tout faire en ligne", "Ça t'évite d'aller sur place, ce qui est pratique"... Aujourd'hui, deux tiers des démarches administratives sont faisables en ligne, comme le réclament la plupart des usagers. Mais encore faut-il que les sites fonctionnent.

Cases à remplir introuvables, bugs à répétition... Pour tenter de venir à bout de ce parcours du combattant, un milliard d'euros seront dédiés à la numérisation de l'Etat dans le cadre du plan de relance pour rendre notamment accessibles en ligne "les 250 démarches plus usuelles" en 2022, a annoncé Amélie de Montchalin, la ministre de la Transformation de la Fonction publique dans une interview aux Echos publiée jeudi.

"Nous voulons que les 250 démarches les plus usuelles soient toutes accessibles en ligne en 2022, avec un taux au minimum de 70% de satisfaction des usagers, citoyens comme entreprises", a-t-elle déclaré. Selon elle, "28% de ces 250 démarches" qui vont "de la notification d'un contrat d'apprentissage pour une entreprise à l'obtention d'une attestation de droits auprès de la Sécurité sociale pour les ménages" ne "sont pas du tout numérisées".

Impôts, sécu... Les sites qui fonctionnent

Parmi les sites accessibles en ligne, il y en a un qui ne connaît pas les bugs, c'est celui des impôts. Ici, 100% des démarches les plus prisées sont dématérialisées, avec des taux de satisfaction élevés selon l'Observatoire de la qualité des démarches en ligne lancé il y a un an par le gouvernement. Le ministère de l'Agriculture fait également partie des bons élèves. En revanche, difficile d'échanger via internet avec le ministère de la Justice. Impossible par exemple de faire une demande d'aide juridictionnelle en ligne. Il faut absolument imprimer et remplir les formulaires 15173 et 15626, et pas question de demander à les envoyer par mail. "C'est tout par voie postale", répondra le fonctionnaire sollicité. Les Echos notent que "seulement 6 des 25 procédures 'dématérialisables' le sont effectivement aujourd'hui" dans l'administration de la Justice. Avec à peine 50% de démarches dématérialisées, le ministère de l'Education nationale peut lui aussi très largement mieux faire.

Toute l'info sur

Le 20h

Côté Assurance maladie, il y a du mieux car la Sécurité sociale aime de moins en moins le papier. On lui préfère Ameli.fr et ses 30 millions d'adhérents. Résultat, depuis la création du site, il y a de moins en moins de monde dans les files d'attente. "Et surtout, on peut faire de l'accompagnement, de la qualité de service réelle vers les personnes qui en ont le plus besoin", explique Isabelle Chatelier, la directrice de la communication des CPAM des Hauts-de-Seine. Ici, 9 démarches sur 10 sont faites en ligne et 95% des assurés sont satisfaits du site.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent