Gaz, retraites, billets... ce qui change pour vos finances en mai

Mon argent
DirectLCI
ARGENT - Différents changements, plutôt favorables pour vos finances, interviennent en mai. Les retraités modestes vont enfin voir la couleur de la baisse de la CSG, les foyers abonnés aux tarifs réglementés du gaz vont bénéficier d'une (petite) baisse et de nouveaux billets de 100 et 200 euros vont entrer en circulation. Tour d'horizon.

Les finances des particuliers sont susceptibles d'être influencées par les changements ou les échéances qui ponctuent le mois de mai. Les retraités modestes vont bénéficier concrètement de la baisse rétroactive de la CSG appliquée à leurs pensions. Les foyers abonnés aux tarifs réglementés du gaz vont légèrement les voir baisser. Et ceux qui utilisent des grosses coupures vont avoir de nouveaux billets de 100 et 200 euros entre les mains. 

Tarifs réglementés du gaz : -0,6%

Au 1er mai, les tarifs réglementés appliqués par Engie à 4,5 millions de foyers reculent en moyenne de 0,6%. En détails, cette baisse varie selon l'utilisation de cette énergie. Elle est ainsi limitée en moyenne à 0,2% pour ceux qui s'en servent pour la cuisson et de 0,4% pour ceux qui l'utilisent à la fois pour la cuisson et l'eau chaude. Le repli atteint 0,7% pour ceux qui se chauffent au gaz et même 0,8% pour ceux étant équipés de petites chaufferies.  

Nouveaux billets de 100 et 200 euros

A partir du 28 mai, les grosses coupures de 100 et 200 euros sont amenées à évoluer. Elles continueront cependant d'arborer leurs couleurs, à savoir respectivement le vert et le jaune. Afin de les renouveler progressivement, de nouvelles moutures seront mises en circulation dans les pays de la zone euro. Ces nouveaux billets font partie de la série Europe : deux signes de sécurité, qui y sont intégrés, comportent un portrait de la princesse de la mythologie grecque qui a donné son nom au continent.

Petites retraites : baisse de la CSG vraiment effective

La baisse (ou plutôt l'annulation de la hausse de 1,7 point) de la contribution sociale généralisée (CSG) pour les retraités modestes devient concrète ce mois-ci. En principe, leur taux de prélèvement a été ramené à 6,6% en janvier mais, en pratique, celui-ci était jusqu'ici restée au taux plein, 8,3%... avec la promesse d'une prise d'effet rétroactive qui arrive maintenant.


Désormais, les intéressés devraient ainsi non seulement voir légèrement augmenter les montants versés mais aussi toucher un remboursement du surplus de CSG payé pendant quatre mois. A noter que cette mesure concerne ceux qui touchent une pension comprises entre 1.200 et 2.000 euros (pour un célibataire sans autre revenu).

Taxe sur les carburants : petite baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) appliquée aux carburants peut légèrement différer d'une région à l'autre. Une nouvelle grille, applicable à partir de mai, contient des évolutions concernant uniquement l'Auvergne-Rhône-Alpes. Dans cette seule région, cette taxe passe ainsi pour le diesel à 60,48  centimes par litre (au lieu de 60,75 ct/l jusqu'ici), pour le SP95-E5 et le SP98 à 68,87 ct/l (au lieu de 69,02 ct/l) et pour le SP95-E10 à 66,87 ct/l (au lieu de 67,02 ct/l). 


Cette taxe reste en revanche inchangée dans les autres régions, à respectivement 62,64 ct/l, 70, 04 ct/l et 68 ct/l en Ile-de-France ; 59,40 ct/l, 67,29 ct/l et 66,29 ct/l en Corse et à  60,75 ct/l, 69,02 ct/l et 67,02 ct/l pour l'ensemble des autres régions. 

A noter que, si ce n'est pas déjà fait, les étudiants qui comptent demander une bourse ou un logement pour la rentrée prochaine doivent constituer en ligne, au plus tard le 15 mai, un dossier social étudiant (DSE). Ne laissez donc pas passer la date butoir, même si vous n'avez pas encore tous les éléments en main : il n'est par exemple pas nécessaire d'attendre les résultats d'examens ou d'admission pour engager les démarches. Cette opération reste indépendante de Parcoursup.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter