VIDÉO - Artisanale ou industrielle, qui remporte le match de la meilleure bière ?

VIDÉO - Artisanale ou industrielle, qui remporte le match de la meilleure bière ?
Mon argent

TENDANCE - Les bières artisanales grappillent chaque année du terrain dans les rayons des supermarchés. Mais sont-elles meilleures pour autant que les industrielles ? Pour le savoir, nous les avons confrontées à travers différents critères, du goût en passant par leur prix.

De nos jours, la bière ne se boit plus seulement fraîche, pétillante et mousseuse. Longtemps réservée à un public de connaisseurs, sa version artisanale, plus innovante, séduit de plus en plus de consommateurs. Une tendance qui perdure et dont l'engouement se manifeste bien au-delà des comptoirs des bars. 

Dans les rayons des supermarchés, les bières artisanales sont aujourd’hui deux fois plus nombreuses qu’il y a cinq ans. Le phénomène de mode est loin de mettre en danger les méga-brasseries, toujours largement en tête en termes de vente. Mais il a incité les grandes marques à imaginer des déclinaisons de leurs classiques. 

Du goût à la recette utilisée pour la fabrication, en passant par le prix de vente, qui de l'artisanale ou l'industrielle remporte le match de la meilleur bière ? Voici notre verdict. 

Le goût : bière artisanale, 1 point

Quoi de mieux, pour s'en faire une idée précise, qu'un test à l'aveugle. D'un côté, une bière artisanale, de l'autre une bière industrielle. Sur les dix clients ayant fait office de goûteur, huit ont préféré la version artisanale, au détriment de l’industrielle. "Il y a plus d’amertume, et je préfère les bières amères", explique une participante. 

Lire aussi

"Dans une bière artisanale, il y a toujours du dépôt, ce qui est généralement signe de qualité. Dans l’industrielle, en revanche, il n’y a rien du tout", souligne un autre, qui a tout d'un connaisseur. "Il existe aussi de bonnes bières industrielles. La bière artisanale, vu qu’on privilégie le goût, c’est plutôt occasionnel", considère un troisième, plus nuancé.

La recette : ex-æquo

Qui dit bière artisanale, dit microbrasserie. Il en existe aujourd'hui plus de 1.000 en activité, à l'instar de la brasserie Insulaire de Charleval (Eure). Selon son gérant, la bière industrielle est beaucoup plus filtrée, d'où son aspect plus transparent. "Il n’y a pas de levure, de malt ou de houblon, comme dans une bière artisanale. La bière est nettoyée de tous ses résidus avant d'être mise en bouteille", explique Alexandre Gosselin, le gérant. 

A l'inverse, ce brasseur local a lui la possibilité de modifier le goût de sa bière, d’une cuvée à une autre. "On peut jouer sur l’amertume, ou lui donner plus d’aromatique, en la chargeant plus ou moins en houblon", poursuit-il. Les industriels, eux, doivent respecter à la lettre la recette. "L’avantage d’une grande marque, c’est d’assurer une qualité constante. Quel que soit l’endroit, voire même le pays, ou le moment de l’année où vous achetez votre bière, vous avez une qualité constante", soutient Antoine Susini, directeur marketing chez Heineken.

Le prix : bière industrielle, 1 point

C'est sans doute sur ce point que la bât blesse. Alors qu'il faut compter entre 2 et 4 euros pour un bouteille de 33 cl de bière artisanale, le prix à l’unité revient à moins d’un euro pour son équivalent de fabrication industrielle. Un prix qui double, voire qui quadruple, qui s’explique notamment par la production moins importante des microbrasseries par rapport aux grands groupes industriels.

La plus innovante : bière artisanale, 1 point

A côté des classiques blondes, ambrées, brunes, ces nouveaux brasseurs créent des bières à forte identité.  Frédéric Badaille, gérant de La cave à bières underdogs, compte pas moins de 3.000 références, une bière brassée avec de la noix de coco, une autre à la carotte ou encore à base de sirop d’érable. Plus surprenant encore, une bière concoctée à partir de coquilles d'huîtres et de levure de champagne. Côté industriel, on retrouve, certes, des bières aromatisées, au citron ou aux fruits rouges, ou encore de la bière sans alcool. Mais difficile de rivaliser. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle de plus en plus d’industriels rachètent des microbrasseries.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Verdit : la bière artisanale l'emporte d'une courte tête, avec un score de 3 à 2. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le gouvernement envisage des mesures de durcissement nationales "dans les jours à venir"

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent