Travaux d'économie d'énergie : comment s'y retrouver dans la jungle des aides

Les dispositifs visant à encourager les économies d'énergie sont très nombreux. Alors lequel choisir ?
Mon argent

REPÈRES - Isolation, chauffage... de nombreuses opérations destinées à rendre votre logement moins énergivore peuvent donner lieu à des aides financières versées par l'Etat ou les entreprises. Voici comment repérer et bénéficier des principaux dispositifs.

Des fenêtres à changer, une chaudière à remplacer, une toiture à isoler... les projets destinés à améliorer la performance énergétique de votre logement peuvent être subventionnés. Mais trouver les bonnes aides n'est pas évident. Comme de nombreux particuliers, Laetitia, jeune propriétaire cherchant à réaliser des travaux d'économie d'énergie, se retrouve fasse à un casse-tête. 

Dans son cas, pas moins de six dispositifs sont en effet envisageables. Pour l'aider à faire le tri, celle-ci compte sur les conseils de son chauffagiste. "C'est compliqué aujourd'hui d'accompagner nos clients et d'articuler toutes ces aides qui ne cessent de changer, tous les 6 mois il y a des modifications qui sont mises en place", explique-t-il à TF1. Voici quelques conseils pour vous y retrouver.

Des renseignements à prendre en amont

Avant de vous lancer, il convient de faire le point soit avec l'entreprise à qui vous confiez vos travaux, soit auprès du réseau Faire, le service public de la rénovation énergétique. Ce dernier propose sur son portail internet un simulateur officiel et personnalisé baptisé Simul'Aid€s. Il est également possible de joindre par téléphone l'un conseiller qui pourra vous renseigner gratuitement.

Pour accéder au simulateur officiel des aides, c'est ici.

→ Pour joindre un conseiller du réseau public, c'est au 0.808.800.700 (service gratuit + prix de l'appel)

Lire aussi

Zoom sur les deux principales aides

Parmi les principales aides, l'une est versée par l'Etat (Ma Prime Rénov'), l'autre par les entreprises privées (la prime CEE).

• Ma Prime Rénov', sous conditions de revenus

Lancée en 2020 pour remplacer deux dispositifs existants (le crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite) et les aides Habiter mieux agilité de l'Agence nationale de l'Habitat), Ma Prime Rénov' peut être sollicitée pour différents types de projets :

- des études (audit énergétique, étude de maîtrise d'ouvrage, diagnostic de performance énergétique...) ;

- des travaux (changement de fenêtres, isolation des murs, isolation de la toiture...) ;

-  des installations d'équipements (chaudière gaz à très haute performance énergétiques, régulateur ou programmateur, VMC...) ou de dispositifs fonctionnant aux énergies renouvelables (poêle à bois, chaudière à granulés, chauffe-eau thermodynamique).

Ma Prime Rénov' est actuellement réservée aux propriétaires occupant leur logement à titre de résidence principale et sous conditions de revenus. Mais il est prévu qu'elle puisse être étendue en 2021 à tous les ménages (quels que soient leurs revenus), aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriété.

Pour chaque type d'intervention, le montant de l'aide dépend du niveau de revenus (plus ceux-ci-sont faibles, plus la subvention est élevée). L'aide peut atteindre au maximum 20.000 euros sur l'ensemble d'un projet (plusieurs travaux peuvent être menés de front). La demande peut être effectuée en ligne sur Maprimerenov.gouv.fr.

• La prime CEE, pour tous

La prime CEE (pour "certificats d'économies d'énergie") est aussi appelée prime énergie. Cette aide privée est financée par les entreprises qui vendent de l'énergie dans le cadre d'un mécanisme qui leur est imposé par les pouvoirs publics. Concrètement, cela prend la forme d'une prise en charge financière des travaux réalisés chez les particuliers. En échange de ces participations, les entreprises récoltent des justificatifs attestant qu'elles contribuent à la réduction de la consommation énergétique en France.

Tous les particuliers, quelles que soient leurs ressources, peuvent profiter de ce dispositif. Des bonifications peuvent cependant être attribuées aux ménages les plus modestes. A noter que tous les travaux pouvant bénéficier de Ma Prime Rénov' sont également éligibles aux primes CEE : les aides sont donc cumulables.

Un exemple de financement à 90%

"Certaines aides sont accessibles à tous, d'autres en fonction du revenu du ménage. Mais elles sont cumulables et c'est une bonne nouvelle. Elles couvrent jusqu'à 80% du coût calculé pour les devis", assure à TF1 Audrey Zermati, directrice de la stratégie du groupe spécialisé dans la rénovation énergétique Effy. C'est donc du cas par cas. Par exemple pour monsieur Baquet, l'un des clients qui souhaite installer une pompe à chaleur à la place de sa chaudière au fioul, le montant de la facture est de 10.500 euros.

 Selon les calculs effectués par un conseiller, il a le droit à 5.000 euros de prime CEE. Et à 4.000 euros de Prime Rénov' du fait que ses revenus de retraité (moins de 30.225 euros par an pour deux personnes en Ile-de-France) le classent parmi les ménages "très modestes". En fin de compte, sa nouvelle installation lui coûtera donc 1.500 euros.

A noter que pour Ma Prime Rénov', jusqu'à 36.792 euros de revenus, il aurait perçu une aide de 3.000 euros en tant que ménage aux ressources "modestes", et 0 euro au-delà. 

Le recours indispensable à un artisan certifié RGE

Toute l'info sur

Achat immobilier ou travaux : les aides pour les propriétaires

Il convient toutefois de rester vigilant car les arnaques peuvent se développer dans ce marché de la rénovation énergétique potentiellement colossal (7 millions de logements seraient des passoires énergétiques). A partir du 1er septembre, le démarchage téléphonique sera cependant interdit dans ce domaine. Alex Demuynck en a fait l'amère expérience. Pour sa pompe à chaleur facturée 21.900 euros, l'entrepreneur à qui il a confié les travaux lui avait dit qu'il toucherait 10.000 euros de primes.... qui ne sont jamais arrivées.

Problème, l'artisan n'était pas certifié RGE (un label attribué aux entreprises "reconnues garantes de l'environnement"). Alors que ce label RGE est indispensable pour que le particulier bénéficie des différentes aides. Pour en trouver un, vous pouvez consulter ici l'annuaire officiel des entreprises RGE.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent