Vente aux enchères : votre grenier peut vous rapporter (très) gros

Vente aux enchères : votre grenier peut vous rapporter (très) gros
Mon argent

PÉPITES - Et si votre grenier, votre cave ou la maison de famille héritée de votre grand-père cachait un trésor ? Des bibelots, des tableaux, de vieilles commodes... Certains objets peuvent valoir des dizaines de milliers d'euros.

Toute l'info sur

Le 20h

Vase en porcelaine de Chine, livre signé de la main de son auteur, tableaux orientalistes, bibelots de collection... Vous possédez peut-être chez vous des trésors sans même vous en douter. Souvent oubliés au grenier ou passés inaperçus lors d'une succession, certains de ces objets sont en effet des pépites qui pourraient être vendues au enchères. 

Afin de les dénicher, des commissaires-priseurs sillonnent la France pour les expertiser chez les particuliers qui font appel à eux ou dans des permanences organisées tout au long de leur voyage. Ils proposent alors d'estimer gratuitement ces biens qui seront, le cas échéant, expédiés à Paris pour être vendus aux enchères. 

Lire aussi

Par exemple, une huile sur toile de 1899, susceptible de se vendre entre 600 et 1.000 euros, a ainsi été dénichée chez un couple de retraités. Plus inattendu encore, deux pièces en or de 5 dollars se sont arrachées en salle de vente pour un prix total de 90.000 euros. Et pour cause, explique à TF1 le commissaire-priseur qui les a estimées : "Ce sont les premières pièces émises à la suite de la conquête de l'Ouest et la ruée vers l'or aux États-Unis. Il en existe aujourd'hui moins d'une vingtaine dans le monde". Une excellente affaire aussi pour ce professionnel, qui touche une commission d'environ 20% sur chaque article trouvant preneur. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent