Voiture, salaires, impôts, revenus, tarifs... : tout ce qui change au 1er janvier 2019

Mon argent
DirectLCI
BUDGET - Entre les hausses, les baisses, les revalorisations et les bonifications, l'année 2019 débute avec de très nombreux changements susceptibles d'affecter vos finances personnelles. Automobile, emploi, retraite, énergie, aides... LCI vous résume tout ce qui vous attend en janvier.

Les changements qui interviennent au Nouvel an sont nombreux. Tellement nombreux qu'il faut plus d'un article pour les présenter. Afin de vous épargner un inventaire à la Prévert, LCI les a triés. Il en ressort trois grandes familles, qui donnent lieu à trois articles distincts, et dont voici les principaux éléments.

Voiture : prime à la casse, indemnités kilométriques, permis de conduire...

Les usagers de la route sont concernés par de multiples évolutions, qui auraient été encore plus nombreuses si le mouvement social des Gilets jaunes n'avait pas incité le gouvernement à lever le pied à la dernière minute. Ainsi, certaines aides sont revues à la hausse (prime à la casse y compris pour les hybrides rechargeables, indemnités kilométriques pour les petites cylindrées), tandis des augmentations de prix sont finalement annulées (hausse de la taxe sur les carburants, durcissement du contrôle technique). En outre, les nouveaux détenteurs du permis de conduire ont désormais la possibilité de raccourcir la durée de leur permis probatoire en suivant une formation.  


Tout ce qui change pour la voiture en cliquant ici 

En vidéo

Prime à la conversion : comment en bénéficier ?

Revenus : Smic revalorisé, prime d'activité bonifiée, CSG des retraités...

Les actifs comme les retraités sont désormais impactés chaque mois par le prélèvement de l'impôt à la source. Un grand basculement qui ne change cependant rien aux nouvelles mesures susceptibles de concerner vos revenus. A commencer par la revalorisation de 1,5% du Smic, la création d'un nouveau bonus de la prime d'activité (90 euros maximum par personne) pour les travailleurs touchant une rémunération proche du Smic. En outre, les heures supplémentaires sont désormais exonérées de cotisations salariales et d'impôt sur le revenu tandis que les retraités aux revenus inférieurs à 2000 euros mensuels se voient désormais supprimer la hausse de CSG subie en 2018. Sans oublier la réforme de la formation professionnelle passant par la monétisation du CPF. 


→ Tout ce qui change pour vos revenus en cliquant ici

Dépenses et remboursements : timbre, gaz, chèque énergie...

Du côté des hausses, le timbre rouge s'achète désormais à 1,05 euro (augmentant ainsi de plus de 10%) et, pour les achats immobiliers, les taxes qui pèsent sur les assurances-emprunteur sont alourdies. Du côté des baisses,  les tarifs réglementés du gaz sont en recul de 1,9%. Les tarifs bancaires, qui auraient dû augmenter, sont finalement gelés et les banques promettent de faire des efforts pour limiter les frais d'incident bancaire facturés aux 3,6 millions de personnes les plus fragiles. En outre, certaines aides, à l'instar du chèque énergie (qui permet de payer les factures de gaz ou d'électricité notamment) sont améliorées aussi bien en ce qui concerne leur montant que leur nombre de bénéficiaires.  


→ Tout ce qui change pour votre portefeuille en cliquant ici

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter