Vol de voitures sans effraction : Volkswagen, Renault, Peugeot... parmi les modèles vulnérables

Mon argent

PIRATAGE - Le bip pour ouvrir sa voiture à distance : pratique peut-être, vulnérable certainement. Des experts viennent de présenter une étude démontrant les failles du système d'ouverture à distance de très nombreuses marques de voitures, à commencer par Volkwagen. Explications.

Déverrouiller un véhicule sans clé et sans effraction ? Un jeu d'enfant pour des pirates informatiques. C'est ce qu'assurent des universitaires dans une étude qui vient d'être présentée lors d'une conférence sur la sécurité à Austin, aux Etats-Unis et relayée le 11 août 2016 sur le site du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung

Quelle faille ? Le système d'ouverture à distance
La faille se trouve au niveau du système électronique qui permet d'ouvrir et de fermer à distance les portes et le coffre. En clair, le système qui fait de la clé une télécommande en envoyant un code par ondes radio au véhicule lorsque le conducteur appuie sur le bouton.

Mais le nombre de combinaisons utilisées n'étant pas suffisant, les pirates informatiques peuvent intercepter et reproduire facilement et en quelques secondes le code. Il suffit alors de cloner cette télécommande pour ouvrir le véhicule sans effraction.

► Quels modèles ? Surtout ceux du groupe Volkswagen
A travers le monde, environ 100 millions de véhicules sont concernés, selon les experts. Les modèles produits par le groupe Volkswagen ces vingt dernières années sont particulièrement touchés :
Volkswagen (Golf 4 à 6)
⇒ Audi
⇒ Seat
⇒ Skoda

Mais d'autres constructeurs sont aussi cités dans une liste (non exhaustive) d'une quarantaine de modèles :
⇒ Citroën (Nemo, Jumper)
⇒ Peugeot (207 notamment )
⇒ Renault (Clio, Twingo...)
⇒ Fiat (Punto, Panda...)
⇒ Opel (Astra, Corsa...),
⇒ Nissan (Qashqai notamment)
⇒ Ford (Ka)

► Faut-il s'inquiéter ? Une baisse du nombre de vols malgré tout
Certes le nombre de véhicules potentiellement concernés est énorme. Une enquête pour vol de voiture dont le procédé correspondrait à l'exploitation de cette faille est d'ailleurs en cours en Allemagne. Mais, dans le même temps, le nombre de vols recensés a franchement diminué ces dernières années.

Au point qu'outre-Rhin, le chiffre est passé de 105.000 à 18.000 en 23 ans, selon la fédération allemande des assureurs. Une évolution plutôt rassurante finalement. Reste à convaincre un assureur d'accepter votre dossier quand le vol a eu lieu sans effraction.

A LIRE AUSSI >>  PV par accès à l’électronique embarquée : le gouvernement ouvre la boite de Pandore

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter