Avion, hôtel... Faut-il souscrire une assurance Covid ?

Avion, hôtel... Faut-il souscrire une assurance Covid ?

INTERVIEW - L'assurance Covid est de plus en plus souvent proposée par les hôteliers ou les compagnies d'assurances lorsque vous réservez un séjour. Quels sont les avantages et les inconvénients de cette option payante ?

Au moment de réserver un hôtel, un avion, un séjour ou autre prestation liée à un voyage, il est de plus en plus fréquent de voir la petite case "souscrire à une assurance Covid". Qu'est-elle censée apporter ? Est-il intéressant d'y souscrire ? Olivier Gayraud, juriste à l'association de défense des consommateurs CLCV, répond à nos questions sur le sujet. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Qu'est-ce qu'une "assurance Covid" ?

Il n'y a pas plus trompeur qu'un titre en assurance, il ne faut surtout pas s'y limiter. Il faut toujours lire les clauses du contrat, savoir quelles sont les conditions de remboursement, dans quelle situation précise vous pouvez être remboursé, à quel montant. Le diable se cache toujours dans les détails.

Dans quel cas cela peut-il être intéressant ?

Là encore, il faut vraiment toujours se fier au contrat, mais il faut aussi vérifier ce dont on dispose en amont. Par exemple pour un voyage en Europe, la carte européenne d'assurance maladie (qui peut être demandée gratuitement sur le site de l'Assurance maladie) vous permet d'être pris en charge ou rapatrié en cas de problèmes de santé, donc il faut voir ce que l'assurance Covid peut proposer en plus de cela. En revanche si vous partez en Australie ou aux États-Unis, où les frais d'hospitalisations sont très élevés, là ça peut être intéressant. Il y a aussi des cartes bancaires haut de gamme (Visa Premier ou Gold Mastercard par exemple) qui proposent certaines garanties. Dans ce cas-là, il faut s'adresser à son banquier pour connaître ses droits.

Lire aussi

Faut-il se méfier de certaines clauses ?

Il faut veiller à ce qu'il n'y ait pas de clause qui annulerait l'intérêt de l'assurance. Par exemple, s'il faut être aux urgences ou hospitalisés pour pouvoir être remboursé, cela n'a pas d'intérêt car, hospitalisé ou non, si vous avez le Covid vous ne pourrez pas passer les frontières. C'est à ce type de détail qu'il faut faire attention. Il faut privilégier les contrats élargis et il faut aussi que le consommateur fasse jouer la concurrence entre les différentes assurances, c'est cela le plus intéressant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

VIDÉO - Belgique : nouvelles inondations massives après un orage diluvien

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.