Black Friday : peut-on vraiment faire de bonnes affaires ?

Jean-Pierre & Vous - Black Friday : pas que des bonnes affaires

VOTRE ARGENT - Jean-Pierre Pernaut et son équipe ont notamment abordé vendredi dernier dans "Jean-Pierre et vous – Votre argent" le phénomène des soldes du Black Friday. Les grandes enseignes, en particulier, diffusent des offres alléchantes qui ne reflètent pas toujours la réalité des prix.

-20 % avec le code cadeau "joyeuxvendredi", bon d’achat de 15 € offert tous les 100 € dépensés, ou encore le troisième produit acheté offert. Le Black Friday, importé des États-Unis en 2013, bat son plein. Point d’orgue de notre société de consommation pour les uns, opportunité d’acheter des produits à moindre coût pour les autres, l’évènement suscite beaucoup de controverse. De leur côté, les grandes enseignes, disposant de davantage de moyens financiers, matraquent les médias de publicité depuis plusieurs jours. Certains organisent même une "Black Week" pour étaler les offres sur la semaine entière.

L’évènement, non régulé, s’est progressivement installé dans le paysage commercial français. 77 % des acheteurs profitent du Black Friday pour faire leurs cadeaux de Noël. Ils disposent d’un budget moyen de 298 €. Mais des marques, à l’instar de Faguo ou Nature & Découvertes choisissent de le boycotter. Ils cherchent à lutter contre les fausses promotions, la consommation de masse et veulent protéger les petits commerces davantage pénalisés par cette fenêtre de rabais. Mais peut-on vraiment faire de bonnes affaires ?

Toute l'info sur

Jean-Pierre et vous - Votre argent

De bonnes affaires en quantité limitée

Globalement, la réponse est oui, si vous restez attentif aux prix. Environ 5 % des produits commercialisés se retrouvent soldés lors du Black Friday. Les rabais les plus intéressants vont jusqu’à 30%.

Attention à la valse des prix

Ne vous fiez pas aux annonces alléchantes de grandes enseignes qui vous font miroiter des -70 % voire plus. Elles ne peuvent pas se permettre de vendre à perte et usent de stratagèmes plus ou moins tortueux pour vous proposer de tels rabais. Grégory Caret, Directeur de l'Observatoire de la consommation à l'UFC-Que Choisir, assurent que des commerces augmentent leurs prix quelques jours avant le Black Friday. Ils donnent l’impression de proposer une offre inratable alors que le prix revient tout juste à sa valeur de départ. L’analyste ajoute : "D’autres commerces affichent le prix du concurrent pour montrer à leur client qu’ils restent moins chers." Il regrette que ces pratiques déloyales ne soient pas sanctionnées et assure qu’elles font augmenter le prix de référence.

Multiplication des "Black Days"

Autre écueil posé au Black Friday : la multiplication des fenêtres de promotions. Les soldes, les French Days, le Cyber Monday, etc., demeurent autant de moments où vous profiterez de prix attractifs. En cherchant un peu, vous pourrez peut-être trouver des réductions équivalentes à ceux proposées vendredi tout au long de l’année.

Cette semaine, dans Jean-Pierre et vous – votre argent, zoom sur la probable interdiction prochaine du diesel, l’augmentation constante des loyers et la concurrence entre les assurances emprunteurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

VIDÉO - Explosion à Sanary-sur-Mer : l'émotion des amis de la victime et des personnes toujours recherchées

Covid-19 : le Dr Fauci "quasiment certain" que le variant Omicron n'est pas plus grave que le Delta

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.