Découvert bancaire : près d’un Français sur deux a été dans le rouge cette année

Découvert bancaire : près d’un Français sur deux a été dans le rouge cette année

POUVOIR D'ACHAT - Selon une étude de Panorabanques, près d'un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an pour un montant moyen de 232 euros. En cause : un coût de la vie toujours plus cher, comme a pu le vérifier le JT de TF1 dans le Calvados.

Serions-nous tous plus dépensiers ou notre pouvoir d'achat a-t-il drastiquement baissé ? Une chose est sûre, selon une étude du comparateur Panorabanques, dévoilée ce mardi 19 octobre, près d’un Français sur cinq (19 %) confie finir dans le rouge tous les mois, et près d’un Français sur deux (46 %) au moins une fois par an. En moyenne, ce découvert bancaire s'élève à 232 euros, contre 246 euros en 2020, année de tous les tourments avec la fermeture des commerces et des restaurants. 

Toute l'info sur

Le 13H

Toutefois, il existe de grosses inégalités entre les Français, souligne l'étude de Panorabanques. Sans surprise, les couples avec enfants sont plus touchés (58%) que ceux vivant sans enfants (39%). Par ailleurs, 51% des 18-34 ans connaissent au moins une situation de découvert par an contre 38% pour les 66 ans et plus. 

Des dépenses jugées trop importantes

À Courseulles-sur-Mer (Calvados), où s'est rendu ce mardi matin le JT de TF1, ces travaux ne surprennent personne. "Ça ne m'étonne pas, c'est tellement dur maintenant. Peut-être aussi qu'il y a un peu de relâchement, les gens ont envie de se faire plaisir ", avance une passante. "Ce n'est pas surprenant vu le coût de la vie et les salaires qui n'augmentent pas", renchérit une autre. 

D'après Panorabanques, trois principales raisons sont évoquées pour expliquer le découvert bancaire : une situation financière globalement difficile (pour 36% des sondés), une dépense importante non prévue (évoquée par 34% des Français à découvert), ou encore une inattention dans la gestion de son compte (citée par 23% d’entre eux). 

Pour certains aussi, les dépenses sont trop importantes. Les factures s'accumulent et les comptes sont vite faits. "L'électricité, le loyer, les forfaits téléphoniques... c'est très compliqué", confie par exemple une jeune femme.

Lire aussi

Or, pour ces Français déjà en grande difficulté, le découvert bancaire coûte cher. En fonction des banques, les agios, par exemple, peuvent aller de 16 % à 21 %, selon Panorabanques. Tous les moyens sont donc bons pour économiser, à l'image de Sonia, qui confie au JT de 13H sa méthode pour éviter le découvert : "j'ai un petit carnet et je déduis au fur et à mesure ; que je paye par carte bleue ou pas, je tiens mes comptes", dit-elle. 

D'autres préfèrent faire des choix. "On se prive sur certaines choses pour éviter le découvert parce qu'on sait bien que les banques vont se gaver avec les pourcentages qu'elles prennent sur les découverts", reconnaît, fataliste, un autre riverain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Neige-verglas : 11 départements toujours placés en vigilance orange

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.