Baisse du gaz, prestations familiales, chèques énergie… ce qui change au 1er avril

Une calculatrice / Photo d'illustration

CHANGEMENT - A l’exception des tarifs réglementés du gaz, peu de changements notables susceptibles d'affecter vos finances personnelles à compter de jeudi.

À l’approche de Pâques, rassurez-vous, le prix du cacao reste plutôt stable en bourse. Les prix des cloches, lapins et autres œufs avec le prénom de vos tendres proches inscrit dessus ne devraient pas s’envoler avec les poules. À l’image du chocolat, peu d’évolution en avril pour votre portemonnaie.

Baisse des tarifs du gaz

Après une forte hausse en mars, les tarifs du gaz rebaissent en avril. Appliqués par Engie, les prix du gaz chutent de 4,1 % en moyenne à partir de jeudi. La demande faiblit à la suite d’une remontée des températures en Europe. Le gendarme du secteur ajoute que les prix du gaz naturel liquéfié flanche également sur tout le continent eurasiatique.

Dans le détail, cette baisse atteint 1,2 % pour les clients qui n’utilisent le gaz que pour la cuisson, de 2,5 % pour ceux qui y ajoutent l’eau chaude et de 4,3 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Légère augmentation des allocations de solidarité

Ce mois d’avril enregistre une très faible augmentation du Revenu de solidarité active (RSA), des allocations familiales ou encore de la prime d’activité de 0,1 % afin de coller à la progression de l’inflation. La Caisse d’allocation familiale répercutera ces augmentations à partir de mai.

S’agissant de la prime d’activité, par exemple (Mayotte excepté) : une personne seule sans enfant peut désormais bénéficier d’un montant pouvant atteindre 553,71 € par mois (830,57 € avec un enfant, 996,68€ avec deux enfants, puis 221,48 € maximum de plus par enfant supplémentaire).

L’allocation adulte handicapé à taux plein progresse elle de 90 centimes. Une personne handicapée à plus de 80 %, vivant seule sans emploi, touche désormais 903,60 €.

À compter du 1er avril, la prime de naissance ou d’adoption est versée au début du 7ème mois de grossesse ou à l'adoption, si les ressources de 2019 ne dépassent pas un certain plafond. Son montant s'élève désormais à 948,27 € pour une naissance et à 1 896,52 € pour une adoption.

Si vous êtes concerné par une autre prestation, rendez-vous sur le site de la CAF (caf.fr) afin de consulter l'ensemble des conditions d'accès à ces prestations et les plafonds de ressources.

Distribution des chèques énergie

Le gouvernement vient de lancer, ce lundi 29 mars, la campagne d’envoi des chèques énergie. Ils devraient arriver dans les boîtes aux lettres des premiers bénéficiaires début avril. 5,8 millions de ménages modestes verront leur facture d’énergie de leur logement ou leurs travaux de rénovation énergétique en partie remboursés par l’État. "Le chèque énergie est envoyé automatiquement par voie postale aux personnes éligibles selon leurs revenus fiscaux. Aucune démarche n’est nécessaire pour le recevoir, il suffit d’avoir déclaré ses revenus l’année qui précède. Il est d’un montant de 150 € en moyenne, et peut atteindre 277 € selon les revenus et la composition du ménage concerné", indique le ministère de la Transition écologique.

En bref

Impôts : à partir du 8 avril, vous pourrez commencer à déclarer vos impôts. Près de 11 millions d’entre nous devrions profiter de la déclaration automatique. Il faudra juste vérifier le document préalablement rempli par l’administration. Pour ce faire, vous aurez jusqu’à fin mai ou début juin en fonction de votre département.

Fin de l’aide de 50 € pour réparer son vélo. Opération "Coup de pouce vélo" réussie pour le gouvernement : 1,5 million de vélos réparés depuis le lancement du dispositif en mai 2020. Toutes les bonnes choses ayant une fin, le coup de pouce s’est terminé le 31 mars et, pour l’heure, le gouvernement n’a pas annoncé son prolongement.

Rappelons enfin que la trêve hivernale, qui s’arrête habituellement le 31 mars, a été cette année prolongée par le gouvernement jusqu’au 31 mai pour des raisons sanitaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Le vaccin Johnson & Johnson en suspens en Europe, un décès suspect après une injection aux États-Unis

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Lire et commenter