Électroménager : quelle forme va prendre le nouvel étiquetage énergétique en 2021 ?

Électroménager : quelle forme va prendre le nouvel étiquetage énergétique en 2021 ?

ENVIRONNEMENT - Dès le 1er mars 2021, une nouvelle étiquette indiquera les performances énergétiques des produits électroménagers avec le double objectif de réduire la consommation en énergie et de faire des économies.

L'excitation laisse place à la surprise lorsque Medhi reçoit son nouveau réfrigérateur. Ce consommateur se retrouve avec deux étiquettes énergétiques différentes entre les mains. "Je pensais justement que j'avais acheté avec la norme A++ qui est selon moi beaucoup plus économique. Et là quand je déballe (la notice, ndlr), je me rends compte que finalement c'est un E", déplore le client devant les caméras de TF1. Une erreur qui a en effet de quoi décevoir. 

Afin d'éviter de nouvelles désillusions chez d'autres consommateurs, la réglementation Européenne s'apprête à donner un nouveau visage à la classification énergétique des produits électroménagers, vieille de plus de vingt-cinq ans. Et pour cause : cette notation n'est pas seulement d'un autre siècle, elle est devenue obsolète. 

Traditionnellement, le A +++ distingue les produits les moins gourmands en énergie à l'inverse du G qui correspond aux produits qui ont encore de nombreux progrès à faire en termes de respect de l'environnement. Cependant depuis plusieurs années, une grande partie des produits est désormais bien classée. Une bonne nouvelle pour la planète, mais une source de confusion pour les consommateurs. Difficile de s'y retrouver quand A et A+ deviennent les "moins performants" du marché. 

Ils vont ainsi disparaître dès le 1er mars 2021 au profit d'une échelle plus compréhensible de A à G, comme l'indique le tableau ci-dessous réalisé par l'Agence de la transition écologique (ADEME). 

Toute l'info sur

Le 20h

Réfrigérateur, congélateur, cave à vin, lave-linge, lave-vaisselle, téléviseur... se verront ainsi attribuer cette nouvelle étiquette, parfois déjà présente aux côtés de l'ancienne."C'est le même produit avec la même performance énergétique mais les critères de notation ainsi que la manière dont est calculée cette note est différente. Ces critères ont été renforcés, durcis, pour qu'ils soient rééchelonnés entre A et G", explique le directeur de la politique services du groupe Fnac-Darty Régis Koenig sur TF1. Des critères de réparabilité et de recyclabilité pourraient également être ajoutés progressivement dans la grille d'évaluation.

Les nouveaux appareils consomment -75 % d'électricité

Avant de se voir attribuer une note, les produits sont testés en laboratoire. Consommation d'eau, d'électricité, performance... tout le fonctionnement du produit est passé au peigne fin. Cela incite les fabricants à produire plus vert. Et la plupart semblent se prêter au jeu. En effet, les réfrigérateurs d'aujourd'hui consomment 75% d'électricité en moins par rapport aux modèles de nos parents. "L'objectif c'est de réduire la consommation d'énergie globale utilisée par les appareils électroménagers et donc cet outil 'étiquetage énergie' a une ambition de réduire les consommations d'électricité et aussi les émissions de CO2", décrypte Patrick Le Dévéhat, directeur technique du groupement des marques d'appareils pour la maison (GIFAM). 

Lire aussi

À partir de septembre 2021, ce sont les ampoules qui bénéficieront à leur tour de ces nouvelles étiquettes. Ce nouveau barème pourrait permettre aux ménages européens d'économiser en moyenne 150 euros par an, selon la Commission européenne.

Écoutez le dernier épisode d'Impact Positif dans lequel Pablo Servigne nous parle son livre "Aux origines de la catastrophe, pourquoi en sommes-nous arrivés là ?"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

 - Sur APPLE PODCAST

-Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Bienvenue dans le podcast "Impact positif", dédié à celles et ceux qui veulent changer la société et le monde. Devant l’urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d’avance, l’audace de croire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont ce que l’on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Pfizer assure que l'UE sera livrée comme prévu au premier trimestre, selon Ursula von der Leyen

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter