Énergie : ces petits fournisseurs pris à la gorge par la hausse des prix

Énergie : ces petits fournisseurs pris à la gorge par la hausse des prix

EN PANNE - La hausse des prix de l'énergie a obligé certains petits fournisseurs à jeter l'éponge, ou à refuser les nouveaux clients. D'autres vont même jusqu'à résilier tous leurs contrats.

Il y a un an, une mère de famille que TF1 a rencontrée a souscrit un contrat électricité chez Leclerc. L'offre était alléchante : 20 % moins cher que le tarif réglementé. Mais avec la hausse du prix de l'énergie, son fournisseur est en difficulté, et a choisi cet été d'arrêter toutes ses offres. Après deux mois de recherche, cette particulière n'a toujours pas signé de contrat, car les tarifs lui semblent trop élevés. Désormais, elle craint qu'on lui coupe son alimentation en électricité.

Toute l'info sur

Le 20h

Et Leclerc n'est pas le seul à être pris à la gorge. Sur la quarantaine d'opérateurs présents sur le marché, certains ont choisi d'augmenter leur prix, comme Mint Énergie, Wekiwi ou Planète Oui, selon le médiateur de l'énergie. Cdiscount, lui, refuse tout nouveau client sur son site Internet. Enfin, Vattenfall Energies, un opérateur suédois, distribue toujours de l'électricité, mais plus de gaz, car le prix du mégawattheure n'était plus rentable pour l'entreprise.

"On a pris des mesures de précaution"

"On est aujourd'hui aux alentours de 45-50 euros, et les prix d'achat sur les marchés sont autour de 90 euros. Donc on a une perte équivalente au chiffre d'affaires. Dès lors, on a pris des mesures de précaution qui sont sages et nous permettent d'assurer notre pérennité sur le marché", précise Henri Reboullet, PDG de Vattenfall Energies, dans la vidéo en tête de cet article.

Lire aussi

Alors, faut-il toujours se tourner vers ces petits opérateurs pour trouver les meilleurs prix ? Pour l'association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), mieux vaut choisir les tarifs réglementés. "Si vous souscrivez aujourd'hui à une offre qui sera peut-être un peu inférieure au tarif réglementé, le risque, dans un mois ou dans deux mois, c'est de recevoir un mail indiquant que ça le prix va augmenter de 20%. C'est pour ça que si un client souhaite réellement la sécurité et la tranquillité, le tarif réglementé électricité cette année, c'est ce qu'il y a de plus protecteur", explique François Carlier, délégué général de l'association. 

Ces tarifs réglementés sont plus protecteurs, car ils sont gelés au moins jusqu'en février prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : des proches de victimes du Bataclan et des policiers entendus ce mercredi

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.