Le prix du gaz en hausse de 3,5% en février pour les quelque 4 millions d'abonnés Engie

Le prix du gaz en hausse de 3,5% en février pour les quelque 4 millions d'abonnés Engie

ÉNERGIE - La vague de froid en Asie de janvier a des conséquences directes sur le prix du gaz en France. Engie va augmenter ses prix de 3,5% en moyenne à partir du 1er février. Une hausse variable en fonction des usages des foyers.

Le 1er février prochain, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie, appliqués à près de 4 millions de foyers au sein de l'Hexagone, augmenteront de 3,5% en moyenne par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier. Cependant, cette hausse n'affecte pas tous les abonnés dans la même proportion comme en atteste le barème de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ci-dessous. 

En détails : l'augmentation est de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,1% pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et enfin de 3,7% pour les ménages qui se chauffent au gaz. 

Ces tarifs était pourtant en baisse de 14,1% depuis janvier 2019, dont une baisse de 2,6% entre le 1er janvier 2020 et le 1er février 2021. Alors comment expliquer ce phénomène des plus inattendus ? Cette hausse s'explique principalement par une forte demande inhabituelle en gaz naturel liquéfié en provenance d'Asie. 

Cette région du monde a été touchée par une vague de froid exceptionnelle début janvier. Dans une grande partie de la Chine ainsi qu'en Corée et au Japon, les températures sont descendues par endroit en dessous des -40°C. Un record. "À cela s'ajoute des difficultés de transports au niveau du canal de Panama", explique une porte-parole de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) à LCI.

Lire aussi

Conséquence ? Les européens en font les frais un mois après. Les prix du gaz sur les marchés internationaux ont augmenté, donc les pays européens doivent davantage puiser dans leurs propres stockages de gaz naturel. Les opérateurs répercuteront cela sur le prix proposés aux ménages français dès février. Des tarifs qui seront à nouveau ajustés en mars prochain. 

Une hausse qui reste inférieure aux tarifs de 2015

Comme en atteste la courbe ci-dessous, cette évolution suit en effet une longue période où les prix du gaz ont fortement diminué jusqu’à l’été 2020. La hausse actuelle reste néanmoins inférieure aux prix pratiqués en 2015. "On revient aujourd'hui à des prix normaux. Il y a quelques années, ils étaient tombés anormalement bas", note la représentante de la CRE. 

Heureusement, un mécanisme de lissage de l’évolution des tarifs réglementés de vente de gaz naturel entre le

1er juillet 2020 et le 28 février 2021 a été mis en place, afin de limiter les hausses tarifaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter