Hausse des prix de l'énergie : les conseils de l'Ademe pour réduire sa facture d'électricité

Hausse des prix de l'énergie : les conseils de l'Ademe pour réduire sa facture d'électricité

INFLATION - Avec la sortie de la crise sanitaire et la reprise économique, le coût des énergies s'envole, notamment les prix du gaz et de l'électricité. Changer certains comportements permet d’être plus économe. Voici les conseils de l'Ademe.

Les ménages français sont inquiets. Après l'envolée des prix de l'essence et du gaz - qui a enregistré une nouvelle hausse de 12,6% le 1er octobre - ceux de l'électricité pourraient connaître le même sort en février ou mars. "Nous nous attendons à une hausse aux alentours de 12%", a indiqué la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, le 30 septembre. Heureusement, quelques astuces peuvent permettre de faire des économies alors que l'hiver approche.

Toute l'info sur

La flambée des prix de l'énergie

Selon l'agence de la transition énergétique (Ademe), il est tout d'abord indispensable de bien s'équiper avec des appareils électriques qui consomment peu (photos ci-dessous). "Si tous les ménages français choisissaient les plus économes, on économiserait 4,9 TWh/an, soit autant que la consommation d’électricité domestique de 2 millions de personnes. Sur la durée de vie des équipements, l’économie pour un foyer peut aller jusqu’à 3000 euros sur la facture d’électricité", souligne l'Agence de la transition écologique. C’est aussi la multiplication des appareils électroménagers qui pèse sur la facture. Attention donc aux cuisines suréquipées ! 

Faut-il éteindre les appareils en veille ?

15 à 50 équipements par foyer sont équipés de veilles qui consomment de l’électricité, que l’appareil fonctionne ou pas. La puissance totale de ces veilles pour un ménage dépasse souvent 50 W, ce qui représente un coût de plus de 80 euros/an. Les éteindre permet donc de faire de substantielles économies (jusqu’à 10% de notre facture d’électricité), mais aussi de préserver le matériel.

- Dans la cuisine, pour les lave-linge et lave-vaisselle, les veilles servent souvent à la détection des fuites d’eau, il n’est donc pas judicieux de les déconnecter. En revanche, pour les appareils de cuisson et le petit électroménager (machine à café, machine à pain…) et plus généralement les appareils programmables, qui possèdent une veille cachée, il est préférable de les débrancher. 

- Dans le salon, débranchez les consoles de jeux, les postes de radio et de télévision peu employés pour lesquels le mode veille n’est pas très utile. Et  utilisez des multiprises à interrupteur qui permettent de brancher plusieurs appareils ensemble et de les éteindre tous en même temps. 

Sachez qu'une directive européenne applicable depuis janvier 2017 limite la puissance de ces veilles. Elle est de 0,5 W pour un certain nombre de catégories d’appareil, mais de 3 W pour les appareils qui restent connectés à Internet ou à des réseaux de données.

Informatique : des consommations insoupçonnées

À l'heure du télétravail généralisé, l'équipement informatique des Français représente une part de plus en plus importante de leur consommation électrique. Mais quelques gestes simples permettent de faire des économies. L'Ademe conseille ainsi de ne pas laisser allumer 24h/24 votre ordinateur si vous ne vous en servez pas ; d'éteindre l’écran si vous ne vous en servez pas pendant plus d’un quart d’heure ; d'éteindre l’imprimante jet d’encre entre deux impressions, puisqu’elle n’a pas besoin de préchauffage. En revanche, l’imprimante laser doit rester sous tension. Enfin, de débrancher la prise de l'ordinateur pour l'éteindre totalement, car un ordinateur éteint mais encore branché continue à consommer de l’électricité.

Par ailleurs, sachez que les ordinateurs portables consomment 50 à 80% d’énergie de moins que les postes fixes et les tablettes tactiles encore moins. 

Un chauffage électrique moins gourmand

En France, environ un tiers des ménages sont équipés de chauffage électrique. En hiver, il peut représenter jusqu’à 40 % de la consommation électrique en début de soirée lors d’une vague de froid. Là encore, quelques astuces permettent de réduire sa facture. Selon l'Ademe, il est préférable d'installer une régulation et une programmation pour ne pas chauffer inutilement les pièces quand vous êtes absent. Songez aussi à remplacer vos vieux radiateurs pour améliorer votre confort sans surchauffer. Ainsi, les accumulateurs et les panneaux rayonnants diffusent mieux la chaleur. Privilégiez aussi les appareils classés "NF Électricité Performance 3 étoiles" qui détectent la présence dans le logement et l’ouverture d’une fenêtre. Enfin, utilisez une autre énergie pour compléter votre chauffage électrique, comme un appareil de chauffage au bois par exemple qui bénéficie d’aides financières et permet de limiter la facture d’électricité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

VIDÉO - Candidat ou pas ? Éric Zemmour indique avoir "pris une décision" pour la présidentielle

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.