Prix des carburants : les bons tuyaux pour adopter l'éco-conduite et faire des économies

Prix des carburants : les bons tuyaux pour adopter l'éco-conduite et faire des économies

INFLATION - Alors que l'exécutif promet une réponse imminente à la flambée des prix des carburants, il existe aussi quelques gestes très simples pour rouler de manière économique.

Chèque, baisse des taxes... En attendant l’annonce de nouvelles mesures par le gouvernement pour faire face à la hausse des prix des carburants, les Français s'organisent. Le covoiturage a le vent en poupe depuis septembre. Tandis que sur internet fleurissent de drôles d'objets appelés "économiseurs de carburant". Sans parler des stages d'éco-conduite, une technique favorisant une conduite moins nerveuse, moins énergivore et moins polluante, qui font florès. Et si c'était ça la solution ?

Toute l'info sur

La flambée des prix de l'énergie

Adoptez une conduite apaisée

Rouler à une vitesse constante avec le bon rapport de vitesse, pas trop rapidement et sans donner de coups d’accélérations brusques, sont les premiers gestes à adopter quand on prend le volant et que l’on souhaite économiser du carburant. Pour ce faire, il convient donc d'adopter une conduite apaisée. Concrètement, pour les véhicules à boite manuelle, il faut idéalement changer ses vitesses avant 2.000 tours par minute pour un moteur diesel et avant 2.500 tours par minute pour un moteur essence.

Levez le pied

Profiter de l'élan du véhicule est également une façon très performante de faire baisser sa consommation de carburant. Rouler, en vitesse enclenchée puis lâcher l'accélérateur fait retomber la consommation à zéro. Ceci s'explique par le fait que sur les véhicules actuels à injection. Lorsque vous lâchez l'accélérateur, les injecteurs se coupent. Et c'est alors l'élan et les roues qui tournent qui font fonctionner le moteur.

Cette astuce est notamment profitable lorsque vous êtes à 130 km/h sur l'autoroute et que vous voyez le panneau de section de péage à 1.000 m : à ce moment-là, relâchez l'accélérateur et profitez de l'inertie pour effectuer ce kilomètre jusqu'à la barrière, gratuitement en termes de carburant.

Lire aussi

Ne pas rétrograder trop vite

Il peut être aussi opportun d'éviter de rétrograder trop vite. Cela fait tout de suite monter les tours minute, donnant de la puissance au moteur et en impliquant une consommation de carburant. Dans les véhicules actuels, il est tout à fait possible de rouler en 6e vitesse à 80 km/h et passer directement à la 3e. En revanche, il faut éviter de se mettre au point mort qui, contrairement aux idées reçues, consomme du carburant. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.