Immobilier, placement financier… où investir un héritage ?

Immobilier, placement financier… où investir un héritage ?
Investir dans l'immobilier

Vous avez récemment hérité d’une somme d’un parent ou d’un proche ? Vous souhaitez placer cet argent et le faire fructifier mais vous hésitez entre les diverses solutions qui s’offrent à vous. Entre immobilier ou placement financier, il existe un investissement qui pourrait concilier les deux.

Quelques mois après votre rendez-vous avec le notaire, vous voyez apparaître sur votre compte bancaire un virement ayant pour objet "héritage". Après de longues démarches administratives, vous pouvez bénéficier de cet argent et il ne reste plus qu’à trouver un placement pertinent pour l’investir. Mais voilà, où placer l'argent de cet héritage pour le faire fructifier dans les meilleures conditions ? Faut-il l'investir sur de l’immobilier ou réaliser un placement financier ? Le meilleur choix pour investir son héritage se situe finalement entre les deux en optant pour un placement qui offre énormément d’atouts : la SCPI ou société civile de placement immobilier. Découvrons comment ce placement s'est imposé comme le préféré des héritiers avec l'aide du premier courtier indépendant en SCPI, La Centrale des SCPI.

Toute l'info sur

Investir dans l'immobilier

Où placer son argent en 2021 ?

La SCPI, un placement solide

La SCPI est l'un des rares placements à avoir résisté aux différentes vagues de coronavirus, pour reprendre une expression chère au monde du rugby : « le placement est resté solide sur ses appuis ». Robuste comme un roc malgré la crise sanitaire, point rassurant lorsqu’on s’apprête à investir une succession.

Pour preuve, les meilleures SCPI de rendement affichent des taux de rendements jusqu’à 6% net, qui dit mieux pour placer l'argent d'un héritage ? Sûrement pas les placements bancaires.  Pour réussir cette prouesse, ce support d'épargne immobilière bénéficie de nombreux avantages pour faire fructifier les sommes perçues suite à une succession. 

La SCPI séduit d'abord les héritiers par son fonctionnement simple permettant d’investir dans l’immobilier sans devoir nécessairement acheter un appartement. L'investisseur devient instantanément propriétaire d'un fonds immobilier administré par une société de gestion agréée par l’autorité des marchés financiers (AMF). Les loyers lui sont directement versés sur son compte bancaire sans la moindre implication de sa part, le rêve pour tout investisseur immobilier ! Dites adieu aux mauvaises surprises et au stress liés à la gestion d'un appartement. La SCPI redore ici avec brio le blason de l'investissement immobilier entaché par trop de déceptions inhérentes à la location d'un appartement.

Comme le souligne Théo Darroman, consultant senior au sein de La Centrale des SCPI : « Les héritiers qui nous appellent chaque semaine au 01 44 56 00 23 veulent investir leur héritage sans faire d’erreur. Il souhaite réaliser un investissement immobilier cohérent et responsable comme peut l'être la SCPI pour placer la somme léguée. »

Ensuite, la SCPI attire les héritiers en quête de placement par la régularité de ses performances depuis 50 ans et sa résilience aux différentes crises économiques. Son taux de rendement culmine jusqu'à 6% net pour les meilleures SCPI disponibles sur le site de La Centrale des SCPI. Par ailleurs, la valeur des parts de SCPI est susceptible de se revaloriser faisant ainsi croître le capital investi. On jouit alors d'un double effet d'enrichissement pour son héritage.

L'assurance-vie en fonds euros ne tient décidément pas la comparaison avec un rendement moyen avoisinant les 1% en 2020. Du côté de la Bourse, très peu d'héritiers prendraient le risque de voir leur héritage partir en fumée. Un héritage n'a-t-il pas vocation à être préservé des turbulences liées à la spéculation en vue d’être à nouveau transmis ?

« En moyenne, notre pôle héritage note qu’un capital hérité est réinvesti en SCPI à hauteur de 75%. Le solde étant souvent conservé sur des supports liquides comme des livrets. Peu d'autres pistes que la SCPI pour placer un héritage en 2021 ! Les placements bancaires sont trop peu attrayants pour des héritiers exigeants. » nous indique Thibault Le Coail, responsable de la cellule héritage du comparateur de SCPI, La Centrale des SCPI.

Enfin, la SCPI offre aux héritiers la possibilité d'investir sur des marchés immobiliers rentables épousant les évolutions structurelles de notre société.

Des SCPI dans tous les domaines d’activité

On investit son héritage en SCPI selon ses convictions et en s'appuyant sur des indicateurs de performances factuels. Il y en a pour tous les goûts : des SCPI de santé, des SCPI de logistiques, des SCPI Européennes, des SCPI environnementales, des SCPI résidentielles et encore bien d'autres thématiques d'investissement. Lorsqu'on a une grosse somme d'argent à investir, il ne faut pas hésiter à user de la diversification dans la composition de son portefeuille de SCPI. Souscrire à plusieurs SCPI à la fois augmente encore plus le rendement de votre héritage.

Comme le confirme, Charles Collot, consultant senior au sein du site de conseil La Centrale des SCPI : « La règle d'or pour réussir son investissement en parts de SCPI est de mixer entre elles plusieurs SCPI avec des thématiques différentes pour maximiser le rendement. La semaine dernière un héritier a investi 200 000 euros sur quatre SCPI. La SCPI KYANEOS PIERRE (résidentiel), la SCPI PFO2 (environnement), la SCPI ACTIVIMMO (logistique), la SCPI PIERVAL SANTE (santé). Il a pu souscrire à ses SCPI intégralement en ligne grâce à notre outil de signature électronique : SCPI-SIGN. »

Se laisser le temps de réfléchir après un héritage

Placer un héritage après l'épisode du coronavirus n'est pas une mince affaire et ne doit pas se faire sur un coup de tête ! Il faut savoir résister aux appels de son banquier lorsqu'il voit arriver le montant de votre héritage sur votre compte courant. Il faut savoir garder la tête froide, structurer méthodiquement ses objectifs et ensuite seulement passer à l'action pour investir son héritage avec l'aide de spécialiste.

La SCPI est un placement d'épargne immobilière extrêmement flexible et parfaitement adaptable à chaque profil d’héritier, vous y trouverez forcément des solutions pertinentes pour placer un héritage compris entre 10 000 euros jusqu'à 1 millions d'euros.

Pour se faire accompagner gratuitement pour investir son héritage en SCPI, il faut se rapprocher d'un portail internet spécialisé comme par exemple celui de La Centrale des SCPI, les conseillers ont un réel savoir-faire en la matière et l'offre de service est pléthorique.

Le but d'un héritier n'est-il pas à son tour de transmettre cet héritage en l'ayant fait lui-même grossir ? Probablement que oui et une fois encore la SCPI se distingue en étant un outil efficace de transmission patrimoniale. En définitif, la SCPI permet de profiter de son héritage avec la jouissance des loyers et de pouvoir le moment venu le transmettre à ses ayants droit. Un cercle d'investissement vertueux pour faire vivre son héritage à travers le temps et honorer la mémoire du défunt.

Découvrez en vidéo comment bien investir l’argent d’un héritage en 2021 :

Avertissement 

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers. 

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial. 

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?