Commerce : comment expliquer un tel engouement pour les produits d’occasion ?

Commerce : comment expliquer un tel engouement pour les produits d’occasion ?

VOTRE ARGENT - Jean-Pierre Pernaut et son équipe ont notamment abordé vendredi dernier dans "Jean-Pierre et vous – Votre argent" le boum spectaculaire de l’occasion. Voitures, vêtements, livres, téléphones reconditionnés, en magasin ou sur Internet, les Français n’en ont jamais autant acheté.

Usés mais pas usagés et encore moins inutilisables. De plus en plus de Français se lancent dans des achats d’occasion. Des voitures au textile en passant par les meubles, les jouets, les appareils électroménagers, etc., la progression de l’occasion accapare tous les secteurs. Aujourd’hui, par exemple, les Français achètent 1 livre sur 5 d’occasion. En 2020, le marché de l’occasion représentait 7,4 milliards d’euros et les économistes prévoient que son chiffre d’affaires bondisse de 70 % d’ici à 2030.

Il existe pléthore de plateformes, sur Internet ou dans de grandes enseignes. Certaines laissent les utilisateurs s’organiser eux-mêmes, d’autres mettent en relations vendeurs et acheteurs, les unes livrent des conseils notamment pour fixer les prix, d’autres prennent parfois en charge les produits, etc. Certains produits vendus d’occasion divisent les prix par 2, 3 ou 4. Mais s’agissant des livres, des voitures ou encore de produits de luxe, vous trouverez des prix équivalents voire plus chers que le neuf. Qu’est-ce qui pousse les Français à acheter d’occasion ?

Toute l'info sur

Jean-Pierre et vous - Votre argent

Moins cher et de qualité comparable au neuf

Globalement, le prix des produits d’occasion se déprécie par rapport au neuf. Certaines marques high-tech, des voitures aux kilométrages élevés, des jouets ou des meubles, au départ inaccessibles, le deviennent pour les ménages les moins aisés. Dans une enquête mondiale sur l'avenir du commerce réalisée en 2021 par Foresight Factory pour Snapchat, la moitié des Français interrogés achètent d’occasion parce que c’est moins cher.

Moins chers et d’une qualité comparable à du neuf. Les Français se ruent sur des plateformes de revente qui font tout pour offrir des produits de qualité : extension de garanties, assurance, remise à neuf ou à niveau, etc.

Les vendeurs vident leurs stocks

Nous vivons dans une société de plus en plus mobile : nous déménageons davantage, nous changeons de lieu de travail ou de poste plusieurs fois dans nos vies, nous nous mettons en couple et nous nous séparons. Ces bouleversements multiples nous poussent à faire le tri et à vider les stocks de meubles, vêtements ou autres outils que nous gardons au fond de nos placards. Les avancées technologiques nous incitent à changer nos équipements de plus en plus vite. Par extension, les offres d’équipements d’occasion se multiplient. Philippe Goetzmann, conférencier sur la grande consommation, constate que de plus en plus de vendeurs cherchent également à se faire un peu d’argent.

Des produits qui racontent une histoire

Beaucoup d’acheteurs d’occasion désirent des produits authentiques qui ont déjà vécu et qui racontent une histoire. Philippe Goetzmann assure que les Français ne trouvent plus l’occasion paupérisant. "Il y a encore quelques années, existait une barrière mentale disant que l’occasion, c’était mal. Aujourd’hui ça devient même chic et des produits se vendent comme des pièces de collection."

Lire aussi

Bon pour l’écologie

Enfin, nous prenons peu à peu conscience des enjeux environnementaux. Nous jetons moins et nous préférons proposer nos produits que nous n’utilisons plus. Nous privilégions l’effet utile : certains objets qui dorment dans nos placards peuvent garder beaucoup de valeur pour d’autres. D’après une étude, par exemple, les Français se servent de leur perceuse, qu’ils achètent pourtant parfois très cher, de 12 à 14 minutes en moyenne par an.

Cette semaine, dans Jean-Pierre et vous – votre argent, zoom sur les augmentations des factures d’énergie et comment faire des économies pour s’en sortir, pénurie de certains matériaux quelles conséquences pour Noël, évolution des prix des billets de train, les placements d’argent…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

François Hollande réagit sur "l'indemnité inflation" du gouvernement : "C'est un bon mécanisme pour quelques mois"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.