Le champagne commence à se mettre au bio

Le champagne commence à se mettre au bio

Les producteurs de Champagne ont mis un peu plus de temps que les autres viticulteurs à se mettre au bio mais le mouvement commence à prendre. À Damery (Marne), quelques-uns se sont lancés dans la conversion, tout en respectant la méthode champenoise.

Voir de mauvaises herbes poussées entre les pieds de vignes aurait été impensable il y a quelques années. Le premier pas vers le bio que Bertrand Lhopital, chef de cave et production de J. de Telmont, a fait est de ne plus utiliser de désherbant chimique. Quatre mois après les vendanges, c'est la première fois qu'il peut percevoir les arômes de son millésime.

Toute l'info sur

Le 13h

En Champagne, où le climat est plus humide, seuls 4% du vignoble s'est converti au bio. Un changement plus long que d'autres vins car l'humidité est plus favorable à la maladie de la vigne. Pour apposer une étiquette bio, il faut "attendre trois ans afin d'emmener une vigne dans un environnement bio et trois ans de plus après la mise en bouteilles avant que le consommateur ne puisse déguster le vin".

Les maisons de Champagne se tournent vers une production plus respectueuse de l'environnement par conviction, même si elles savent qu'elles produiront moins. "C'est faire moins et faire mieux. C'est meilleur pour la planète", affirme Ludovic du Plessis. Pour d'autres maisons, les premières cuvées se font une petite place cet hiver en rayon. Ils sont vendus 30% à 40% plus chers que le champagne conventionnel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 3000 malades en réanimation à nouveau franchi ce lundi

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer sur LCI

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Lire et commenter