Prêt immobilier : est-ce le bon moment pour acheter ?

Prêt immobilier : est-ce le bon moment pour acheter ?

LOGEMENT – En France, le prix de l’immobilier est à la hausse. Est-ce donc une bonne idée d’acheter tout de suite ou faut-il plutôt attendre ? Le 20H de TF1 pose la question.

Nicolas souhaite acheter un nouvel appartement à Dijon. Problème : il n’est visiblement pas le seul à chercher. "Il y a peu de biens sur le marché. En tout cas, par rapport à ce que je recherche, donc oui, c’est assez difficile", admet-il. Ce que confirme son agent immobilier. "On est sur un marché où il faut être très réactif puisque les biens partent très très vite donc effectivement, on peut être amené à avoir plusieurs visites le même jour et plusieurs offres au prix", affirme-t-elle. 

Toute l'info sur

Le 20h

À Dijon, comme dans beaucoup d’autres villes moyennes en France, les prix sont à la hausse. Selon certains experts, ils vont continuer à augmenter. "Les villes moyennes, c’est un bon plan. À titre d’exemple, on peut avoir des villes comme Brest ou Angers qui ont augmenté de plus de 7% sur les douze derniers mois ou encore des villes comme Reims, Quimper ou Orléans, qui elles, ont augmenté de 6% toujours sur les douze derniers mois, ce qui sont des chiffres extrêmement forts pour le marché de l’immobilier", explique Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents. 

C’est le bon moment pour acheter

Mais alors faut-il acheter tout de suite ? Oui, répond Maël Bernier, porte-parole de Meilleur Taux, car les taux d’intérêts sont historiquement bas. Par exemple, si vous touchez 2630 euros net par mois, voilà ce que vous proposera cette banquière. "Si vous empruntez 180.000 euros sur 20 ans aujourd’hui, vous bénéficierez d’un taux autour de 0,96%", explique-t-elle. 

Lire aussi

Du jamais-vu ! C’est donc le bon moment pour acheter d’autant plus que les conditions d’emprunt vont bientôt se durcir. La durée des prêts ne pourra plus excéder 25 ans et les mensualités de remboursement ne pourront plus dépasser 35% du salaire net. En clair, cela va compliquer l’accès au crédit pour certaines personnes. "Vous avez les plus jeunes, qui n’ont pas d’apport, qui n’ont pas d’épargne, et auxquels on va dire 'vous dépassez un petit peu les 35% d’endettement donc excusez-nous vous allez devoir rester locataire le temps de vous constituer un peu d’épargne'", poursuit Maël Bernier. 

À l’inverse, les grands gagnants de ce durcissement seront les plus aisés. Les banques favoriseront leur dossier. Pour eux, les taux d’intérêts pourraient même baisser un peu plus. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 cas à nouveau franchi ce mercredi

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.