Comment choisir son vélo à assistance électrique ?

Comment choisir son vélo à assistance électrique ?

GUIDE - Style du vélo, batterie, puissance du moteur, poids… Plusieurs critères peuvent vous aider à choisir votre vélo électrique. Avant d’acheter, déterminez d’abord vos besoins afin d’identifier le vélo qui vous conviendra le mieux.

"Si la vieillesse est un naufrage, la bicyclette est l'un des plus sûrs moyens d'éviter la noyade", jurait l’immense champion cycliste Raymond Poulidor. Les Français, dopés par les incitations à prendre soin de leur corps, en prennent peu à peu conscience. Les aides à l’achat et la multiplication des pistes cyclables contribuent à faire exploser les ventes de vélo : les commerces en ont écoulé plus de 2,5 millions en 2020.

20 % de ces vélos vendus disposent d’une assistance électrique. Les marques, alertes, répondent à une demande qui s’amplifie. Sur le marché, vous trouvez désormais une centaine de modèles développés par des identités aussi variées que sont Peugeot, Décathlon ou Urban. Si les premiers prix démarrent à 500 €, vous pourrez rencontrer des vélos électriques 20 fois plus onéreux. Comment s’y retrouver ? La qualité des matériaux, la performance de la batterie, la puissance du moteur, les freins ou encore le poids font osciller les prix. Il s’agit en tout cas d’un investissement d’importance qu’il ne faut pas négliger. Pour éviter de se faire avoir en achetant un produit trop cher, dont on n’utilise pas toutes les caractéristiques, ou abordable, mais qui ne nous convient pas, définissez vos besoins et renseignez-vous sur les spécificités des vélos.

Toute l'info sur

Vie pratique

Pourquoi choisir un vélo électrique ?

Vous adorez pédaler et vous ne pouvez plus prendre les transports en commun, vous aimeriez transporter votre enfant en toute décontraction, vous vivez autour de pentes montagneuses escarpées, vous appréciez faire des balades, mais vous n’êtes pas très sportif ou encore vous refusez arriver transpirant au travail, etc. Autant de raisons qui peuvent vous amener à choisir un vélo à assistance électrique. Sachez qu’il existe quasiment un vélo pour chaque situation. À noter que les caractéristiques des vélos électriques ressemblent à leurs cousins classiques. Essayez donc de considérer vos besoins et vos envies afin d’élaborer le profil de vélo répondant le mieux à vos attentes.

- Le vélo pour la ville dit "hollandais" : conçu pour privilégier le confort avant tout. Assise confortable, guidon élevé et rapproché pour pédaler le dos droit, enjambement facile, prévu pour recevoir de multiples accessoires (porte-bagages ou paniers, suspensions, béquille, antivol intégré). Il s’agit d’un vélo agréable à utiliser, mais uniquement pour des trajets courts et sur des sols réguliers.

- Le Vélo Tout Chemin (VTC) électrique : polyvalent, efficace tant en ville qu’en route pour du loisir ou du sport. Sa selle, plus dure, renforce l’ergonomique et l’aérodynamisme du cycliste. Il dispose d’un système de freinage plus puissant. Vous pouvez lui adjoindre certains accessoires, à l’instar de porte-bagages, mais ne le surchargez pas trop.

Vous trouverez également le VTT (ou vélo de trekking électrique) aux pneus crantés et à l’assistance puissante, le vélo de course ultraléger pour la montagne ou les grandes distances ou encore le speed bike, non bridé, qui dépasse les 45 km/h, mais dont l’autorisation reste interdite en ville. Il existe également des vélos électriques pliants, plus légers mais moins robustes, pouvant vous convenir si vous avez besoin de le transporter dans des transports en commun ou si vous avez à franchir des marches.

Autonomie et résistance de la batterie

La batterie fait fonctionner le moteur de votre vélo. Il s’agit de l’élément indispensable dont le poids, l’énergie et l’autonomie modifie la capacité du vélo choisi. Favorisez d’abord une batterie amovible que vous pourrez remplacer facilement en cas de problème technique. La technologie lithium-Ion semble, d’après les experts, la plus fiable pour ce type d’appareil. S’agissant de la performance, intéressez-vous à l’ampérage en heure (déterminant l’autonomie) et le voltage pour la tension :

- Les ampères ou coulons représentent la quantité d'électricité qu'une batterie est capable de délivrer en une heure. Plus la capacité augmente, plus la batterie tiendra. Pour de longs trajets, supérieurs à 2 heures par exemple, privilégiez une batterie de 10 ampères par heures (AH).

- Les volts expriment l’énergie maximum transmise par la batterie. 24 V suffisent sur du plat en ville. Mais si vous faites de la montagne, optez pour du 36 V pour davantage de puissance.

Attention : gardez en tête que l’autonomie du vélo dépend du poids du cycliste, de la qualité du terrain, du niveau d’assistance utilisée ou encore des freinages réguliers notamment en ville. Mettez un bémol aux performances de 80 ou 100 km par exemple annoncées par certains constructeurs. Les batteries de plus petite capacité demeurent également plus légères.

Lire aussi

Puissance et configuration du moteur

Consultez la force du couple moteur, exprimée en Nm (Newton mètre). Elle varie de 15 à 85 Nm : plus elle faiblit, plus vous devrez pédaler. Le moteur se situe soit dans le moyeu d'une des roues du vélo (pour une conduite très linéaire), soit dans le pédalier (accélération plus fluide). Le moteur au centre du vélo offre une meilleure stabilité. Si vous désirez électrifier votre vélo classique, favorisez l’installation du moteur dans le pédalier.

Il existe deux modes de propulsion :

- Mode tout ou rien (capteur de rotation) : il fonctionne dès que vous commencez à pédaler et s’arrête lorsque vous cessez de pédaler. Il équipe la grande majorité des vélos. La puissance déclenchée reste fixe quel que soit le sol ou la difficulté.

- Mode proportionnel ou progressif : le moteur ajuste la puissance en fonction de l’effort du cycliste et s’accroît en fonction de la difficulté. Très confortable, il offre des sensations similaires au vélo classique. Seuls les vélos haut de gamme la proposent.

Attention : sachez que la loi bride les moteurs des vélos électriques à 250 watts (rapport volts/ampères) et une vitesse maximale de 25 km/h.

En vidéo

Batteries de vélos électriques : le cycle du recyclage

Poids peu influent

Un VAE pèse entre 9 et 30 kg (20 kg en moyenne). Le poids n’a pas beaucoup d’incidence lorsque vous roulez. Les batteries constituent une bonne part de ce poids. Plus le vélo est léger, mieux vous pédalerez sans l’aide du moteur. Prudence, les vélos les moins lourds demeurent souvent les plus chers.

D’autres critères existent pour vous aider à choisir : présence de suspensions absorbant les chocs (intéressant si vous roulez sur des chemins), freins à disque ou à patin, dérailleur ou vitesses intégrées (confortable et peu d’entretien), etc. Toutes ces caractéristiques répondent à l’utilisation que vous ferez de votre vélo.

Attention, la demande toujours plus importante combinée au manque de pièces, conséquence de la crise sanitaire, a créé une pénurie de vélos dans les commerces. Si cela ne vous empêchera pas d’en commander un, gardez en tête que les délais de disponibilité peuvent être longs selon les modèles. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.