Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

Comment un pesticide potentiellement toxique s'est-il retrouvé dans des produits alimentaires ? Selon la répression des fraudes, 7 000 produits contiendraient de l'oxyde d'éthylène.

PRODUIT CHIMIQUE - De nombreux lots de glaces ou crèmes glacées sont visés par une procédure de rappel, a mis en garde ce mardi la DGCCRF. En cause : une teneur en oxyde d'éthylène trop élevée.

Avec les fortes chaleurs de ces derniers jours, la tentation était grande de se ruer au rayon des crèmes glacées. La prudence est toutefois de mise. De "nombreux" lots de glaces sont visés par une procédure de "retrait/rappel" car ils contiennent de l'oxyde d'éthylène, un produit classé cancérogène et interdit dans l'Union européenne, a indiqué la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans un communiqué ce mardi 15 juin.

"Les autorités sanitaires françaises ont été informées de la présence de résidus d’un produit chimique, l’oxyde d’éthylène, à une teneur supérieure à la limite maximum réglementaire dans certains lots de crème glacée" a-t-elle souligné. Or, explique-t-elle, l'oxyde d'éthylène "est une substance classée comme agent cancérogène, mutagène et reprotoxique (CMR), dont l'utilisation est interdite dans l'Union européenne en tant que produit de protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux depuis 2011". Les autorités sanitaires "n'ont pas connaissance de signalements d'intoxication de consommateur à l'oxyde d'éthylène en lien avec les produits rappelés", précise toutefois l'autorité.

Nombreuses marques concernées

Au total, une soixantaine de types de glaces de différentes marques sont concernées. On retrouve par exemple des sorbets citron vert et vanille de la marque Métro, plusieurs sorbets de la marque Glaces des Alpes. Mais également des mini bâtonnets Almond-Black-White chocolat et vanille de la marque Carrefour. Côté Carrefour Bio, deux bacs de crème glacée chocolat et de crème glacée vanille de Madagascar sont par ailleurs mis sur la touche. 

Chez La Laitière, ce sont des bacs de crème chocolat qui sont rappelés, tout comme des bacs de crème glacées de marque U au parfum Vanille Macadamia. Des mini pots "gourmands façon paris-brest noisette" de Picard sont aussi mis sur la touche. Ainsi que différentes glaces de la marque Casino.

Les consommateurs sont invités à consulter une liste, régulièrement mise à jour, sur le site de Bercy, pour vérifier s'ils sont en possession d'un produit concerné par ce rappel.

Lire aussi

Depuis plus de dix mois, "plus de 7000 lots de produits" alimentaires ont été rappelés par les autorités sanitaires pour présence d'oxyde d'éthylène, a précisé la DGCCRF à l'AFP. L'origine de ces rappels remonte au 9 septembre 2020, lorsqu'"un opérateur italien détecte que des graines de sésame importées d'Inde comportent des résidus d'oxyde d'éthylène" avait expliqué un rapport sénatorial en février dernier. C’est dans ce cadre que l’analyse d’un stabilisant entrant dans la composition de certaines crèmes glacées, la farine de caroube, a révélé des teneurs en oxyde d’éthylène supérieures à la limite maximum règlementaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : doit-on s'isoler si l'on est déclaré "cas contact" et pleinement vacciné ?

EN DIRECT - Covid-19 : les Européens vaccinés arrivant au Royaume-Uni ne seront plus soumis à une quarantaine

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, après l'or en aviron

Alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème du Covid long

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.