VIDÉO "SEPT À HUIT" - Maquillage : comment les marques s’adaptent pour séduire les jeunes

VIDÉO "SEPT À HUIT" - Maquillage : comment les marques s’adaptent pour séduire les jeunes

COSMÉTIQUES – Plus de la moitié des adolescentes se maquillent dès l’âge de 14 ans. Pour séduire ce jeune public largement tourné vers les réseaux sociaux, les marques adaptent leurs pratiques.

À 16 ans, Lizea est une pro du pinceau. Cette élève de seconde a commencé à se maquiller dès l'âge de 13 ans. Si, au départ, tout est parti de complexes qu'elle développait, elle a depuis créé sa propre chaîne YouTube et compte désormais plus de 45.000 abonnés. 

Chaque semaine, elle partage près de trois vidéos où elle donne des conseils de maquillage et teste des produits. C'est presque la quasi-totalité de son argent de poche qui y passe chaque mois, soit près de 40 euros. 

Toute l'info sur

Sept à huit

Ce n'est pas la seule de son âge à s'intéresser à cet univers. Selon une étude réalisée par l'eshop Birchbox, plus de la moitié des adolescentes se maquillent dès l'âge de 14 ans. C'est presque deux fois plus que la génération précédente. Le secteur est donc porteur pour les entreprises, qui n'hésitent pas à s'adapter à leurs habitudes. 

Un produit à moins de 5€, alors qu'il coûte une quinzaine d'euros en grande distribution

Face au budget limité du public visé, une entreprise des Landes a fait le choix de se tourner vers des produits low-cost, qu'elle vend uniquement sur internet. "Ce produit coûte 4,95, on le trouvera à une quinzaine d'euros en grande distribution et même à 25-35 euros chez les marques premium ou de luxe", souligne ainsi la fondatrice, Margaux Plot-Provain. 

Plus de 3000 références sont vendues entre 1 et 12 euros sur son site Internet. C'est 10 fois moins chers que des produits de grandes marques. Et les moins de 25 ans représentent 70% de sa clientèle.

Lire aussi

Si l'engouement autour du maquillage est aussi fort, c'est aussi grâce aux conseils disponibles partout sur Internet. De nouveaux médias de diffusion que les marques n'hésitent pas à solliciter. C’est le cas de Fabian, "beauty boy" qui a percé en filmant ses maquillages sur TikTok. Une quarantaine de marques le courtisent désormais pour qu'il fasse la promotion de leurs produits sur ses réseaux sociaux.

Un phénomène que Fabian accepte sans complexe. "Les marques se dirigent vers les influenceurs tout simplement parce que les jeunes d’aujourd’hui ne regardent plus la télé, ils regardent leur téléphone ou leur ordinateur", assure-t-il. Au point que lui-même devrait lancer sa propre ligne de produits d’ici à la fin de l’année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.