Abritel attaqué en justice par des vacanciers victimes d'arnaques : comment éviter les pièges ?

Abritel attaqué en justice par des vacanciers victimes d'arnaques : comment éviter les pièges ?

TROMPEUR - Plusieurs victimes d'escroquerie à la location de maison de vacances saisissent la justice afin de se faire rembourser. Elles avaient réservé via des annonces frauduleuses publiées sur des plateformes de location.

À première vue, tout semblait réel : la maison, le propriétaire, la facture. Jean-Bernard Cloet a pourtant été victime d'une escroquerie lorsqu'il a payé 5600 euros pour louer une magnifique villa sur Abritel pendant deux semaines l'été dernier. Il a reçu un mail lui confirmant la validation de sa réservation. Le message ressemblait à un courriel officiel de la plateforme de location. En réalité, il était totalement contrefait. 

Toute l'info sur

Le 20h

Lire aussi

"C'est très bien monté, n'importe qui peut se faire avoir", regrette ce vacancier.  La maison de vacances existe bel et bien, mais l'annonce sur le site internet avait été publiée par un escroc et non par le vrai propriétaire. Ne s'en doutant pas, ce particulier lui a réglé la facture directement, sans passer par le système de paiement de la plateforme. 

Ne pas effectuer le paiement en dehors de la plateforme

Il n'est pas le seul à être tombé dans ce type de piège. Avec 75 autres victimes de fausses annonces, décidées à récupérer leur argent, il a décidé d'attaquer Abritel en justice. Ces vacanciers reprochent à la plateforme de locations saisonnières de ne pas avoir veillé à l'absence de contenu illicite. "Si la plateforme avait contrôlé les contenus publiés, ils n'auraient jamais été escroqués, en sachant qu'il était parfaitement loisible à la plateforme Abritel de censurer notamment le fait qu'on puisse publier les adresses e-mail qui permettent de rentrer en contact avec les escrocs", explique Me Jonathan Bellaiche, fondateur du cabinet Goldwin société d'avocats à Paris. 

La plateforme, jointe par TF1, rappelle qu'il ne faut pas payer directement les propriétaires. Or, dans cette affaire, cette erreur a été commise par presque tous plaignants. "Un seul a utilisé le service de réservation d'Abritel. Il a été remboursé depuis", explique en effet la société. Autre conseil pour éviter les tromperies sur internet : il convient de fuir les adresses mail étranges et de demander à parler au propriétaire de vive voix pour s'assurer de son identité. 

Sur le même sujet

Lire et commenter