Achat de voiture électrique : à quelles aides avez-vous droit et est-ce rentable à l'usage ?

Achat de voiture électrique : à quelles aides avez-vous droit et est-ce rentable à l'usage ?

AUTOMOBILE - Coûteuse à l'achat, la voiture électrique n'est pas à la portée de toutes les bourses. Néanmoins, grâce à plusieurs aides, il est possible d'en acheter à moindre coût. Et de faire des économies sur la durée.

Les Français sont de plus en plus nombreux à s'y convertir. Il faut dire qu'ils peuvent toucher des aides lors de l'achat d'un véhicule électrique. C'est le cas notamment du fameux bonus écologique, qui peut atteindre les 7.000 euros pour l'acquisition d'une voiture électrique neuve. Ensuite, il y a la prime à la conversion. Celle-ci vous incite à investir dans un véhicule plus propre et de mettre l'ancien à la casse. Elle peut aller jusqu'à 5.000 euros. À noter que ces deux primes sont cumulables et vous permettent ainsi de recevoir environ 12.000 euros.

Il existe également des aides régionales qui sont aussi cumulables dans la majorité des cas. Le Centre-Val de Loire verse, par exemple, une prime aux particuliers de l'ordre de 1.000 euros pour l'achat d'une voiture électrique. On s'interroge néanmoins sur la rentabilité de ces véhicules sur le long terme. D'après notre journaliste Alexia Mayer dans la vidéo en tête de cet article, "ça dépend si vous êtes un gros ou un petit rouleur". Pour le calcul, il faut compter deux euros dépensés en électricité pour 100 km, contre dix euros en essence pour cette même distance.

Toute l'info sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Chère à l'achat, économe sur la durée

Mais qu'en est-il du taux d'amortissement de ce véhicule électrique ? Cela dépend encore une fois des kilomètres roulés. Ainsi, une Zoé électrique achetée 36.000 euros, comparée à une Clio essence achetée 25.000 euros, sera "amortie" en 23 ans si le propriétaire du véhicule ne roule que 16 kilomètres par jour. En revanche, si la distance parcourue quotidiennement est plus importante, de l'ordre de 60 kilomètres, la différence de prix entre les deux véhicules sera "amortie" en seulement six ans.

Alexandre Courtois, interrogé par TF1 dans le reportage ci-dessous, a ainsi acheté 28.000 euros son véhicule électrique grâce aux aides. Mais c'est ailleurs qu'il fait le plus d'économies. Ayant installé un point de recharge devant son lieu de travail, Alexandre ne paye que cinq ou six euros pour un plein de 400 kilomètres d'autonomie, même si ce dernier peut durer plusieurs heures. En comparaison, lorsqu'il utilisait une voiture dite thermique, il payait un plein d'essence en moyenne 50 ou 60 euros.

En vidéo

Voitures électriques : des ventes record en 2020

Lire aussi

Bien que coûteuse à l'achat, la voiture électrique peut être abordable grâce au bonus écologique qui peut atteindre les 7.000 euros pour l'achat d'une voiture hydride et électrique. Néanmoins, cette prime est censée prendre fin le 30 juin prochain, sauf prolongation du bonus pour les mois à venir. C'est peut-être donc le moment ou jamais de sauter sur l'occasion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : le début de la vaccination avec Johnson & Johnson reporté en France

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Lire et commenter