Argent de poche : dans quelle région les ados en reçoivent-ils le plus ?

Argent de poche : dans quelle région les ados en reçoivent-ils le plus ?

PORTE-MONNAIE - Les ados ont reçu l’an dernier en moyenne 30 euros par mois d’argent de poche. Mais avec des écarts importants en fonction des régions. Où sont-ils le mieux lotis ?

Les temps sont durs pour les ados. En 2020, les parents leur ont donné en moyenne 3 euros d’argent de poche de moins qu’en 2019. Les intéressés ont ainsi reçu en moyenne 30 euros par mois l’an dernier contre 33 euros un an plus tôt. En cause : "La crise sanitaire qui a eu un impact direct sur le montant versé", explique l’institut Poll&Roll qui a mené cette enquête* pour la néobanque Pixpay.

Toute l'info sur

Le 13h

Selon cette étude, dévoilée par Le Parisien, les garçons (en moyenne 32 euros) reçoivent plus d’argent que les filles (en moyenne 28 euros). Une inégalité qui n’est pas expliquée par les auteurs de l’enquête.

Le palmarès des régions où les parents sont les plus généreux

Autre paramètre qui joue sur le montant alloué : le lieu d’habitation. L’étude dresse le palmarès des régions où les parents versent le plus d’argent à leurs ados. Avec une moyenne de 43 euros, la région Provence-Alpes-Côte-D’azur arrive en tête du classement. Le Centre-Val de Loire arrive juste derrière mais avec une différence notable de presque 10 euros, soit 34 euros. Arrive ensuite la région Auvergne-Rhône-Alpes, où les enfants reçoivent 33 euros et l’Ile-de-France, 31 euros. Les adolescents des Hauts-de-France touchent quant à eux 30 euros.

Les autres régions se situent pour leur part entre 20 et 30 euros. Précisément 28 euros pour la Nouvelle-Aquitaine, suivi de près avec 27 euros par la Bourgogne-Franche-Comté. Le compteur passe ensuite à 25 euros dans les Pays de la Loire, 24,5 euros en Occitanie, 23 euros dans la région Grand-Est. Pour finir, ce sont les régions de l’ouest qui sont le moins généreuses avec leurs enfants : 22 euros en Normandie et enfin 20 euros en Bretagne. 

*L’enquête a été réalisée en ligne du 4 et le 9 décembre 2020 auprès de 1000 parents d’adolescents scolarisés au collège et au lycée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes américains "d'ici fin mai"

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter