Prêt immobilier : quelles économies peut-on faire en changeant d’assurance emprunteur ?

Prêt immobilier : quelles économies peut-on faire en changeant d’assurance emprunteur ?

CALCULS – Une proposition de loi visant à permettre de changer d’assurance emprunteur à tout moment a été étudiée ce jeudi en commission à l’Assemblée Nationale. Cette démarche peut permettre de faire des économies conséquentes.

Lors de l’achat d’un bien immobilier et de la contraction d’un prêt, tout consommateur doit prendre une assurance emprunteur. Et neuf fois sur dix, cette assurance emprunteur est contractée avec la banque qui fait le crédit. 

Il est pourtant possible de la changer dès la première année ou à chaque date anniversaire, et ce sera peut-être bientôt le cas à tout moment : une proposition de loi en ce sens, déposée par la députée Agir Patricia Lemoine, a été examinée en commission ce jeudi à l'Assemblée, avant d'arriver dans l'hémicycle la semaine prochaine. Or, faire jouer la concurrence peut permettre de faire des économies considérables, bien que cela dépende à chaque fois des profils de chaque contractant. 

Toute l'info sur

Le 13H

Premier exemple, pris par TF1 dans la vidéo en tête de cet article : un célibataire de 30 ans, empruntant seul 150.000 euros pendant 25 ans avec un taux d’1,30%. Selon une estimation réalisée par meilleurtaux.com, cette personne paiera à sa banque 585 euros de crédit par mois, auxquels il devra ajouter 43 euros de mensualités d’assurance. Au total, son assurance emprunt lui coutera donc 12.750 euros. 

En revanche, si cette personne se tourne vers une autre assurance, le montant de son crédit ne changera pas, mais sa mensualité d’assurance passera à 15 euros par mois. Son assurance emprunt s’élèvera alors à 4500 euros, soit un montant presque trois fois moins important. 

Selon une autre estimation réalisée par le site assurland.com, le montant de l'économie peut encore être plus conséquent. Le site comparateur d'assurances en ligne prend ainsi le profil d'un couple de cadres de 40 ans empruntant 400.000 euros sur 20 ans au taux de 1%. Le montant de l’assurance bancaire sera alors de 60.802 euros. Or s'ils passent par une société bancaire concurrente, leur assurance bancaire leur coutera cette fois-ci 16.004 euros, soit une économie de 44.798 euros.

Lire aussi

Dans un autre cas type, également tiré de l’étude réalisée par assurland.com, un couple de fonctionnaires de 50 ans a contracté un emprunt de 300.000 euros sur 15 ans au taux de 0,8%. Leur assurance bancaire leur coutera alors 27.495 euros, tandis qu'elle serait de 10.089 euros chez une agence bancaire concurrente. 

"Vous pouvez faire jusqu’à 10.000-15.000 euros en changeant d’assurance emprunteur, donc c’est vraiment un point extrêmement important. Surtout qu’aujourd’hui, vous avez beaucoup de cas où l’assurance coute finalement plus cher que les taux d’intérêt", résume dans le reportage de TF1 Maël Bernier, responsable communication à meilleurtaux.com. Pour autant, les banques sont fermement opposées à ce changement législatif. Les crédits immobiliers leur rapportent peu, mais elles se rémunèrent essentiellement sur des produits, comme l’assurance emprunteur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

"Cela ne va pas le faire" : pessimisme sur l'efficacité des vaccins anti-Covid existants face à Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.