Automobile : les concessionnaires face à la redoutable concurrence d'Internet

Automobile : les concessionnaires face à la redoutable concurrence d'Internet

D'ici dix ans, 30% des concessionnaires automobiles pourraient disparaitre. Et toutes les marques sont concernées. Alors, ils doivent s'adapter pour faire face à la redoutable concurrence de nouveaux revendeurs notamment sur Internet.

Derrière les livres, cette grande enseigne implantée à Puteaux (Hauts-de-Seine) vend désormais un scooter. Et au milieu des rayons télé, on trouve cette petite voiture électrique qui attire les regards. Les clients peuvent rentrer à l'intérieur. Et c'est tout. "Vous ne pouvez pas démarrer. Mais vous pouvez tout à fait prendre rendez-vous et venir la tester à la date qui vous convient", explique Olivier Garcia, directeur des produits - Groupe Fnac Darty. Le reste se déroule en ligne. Avec 2 500 ventes en six mois, les débuts sont encourageants.

Toute l'info sur

Le WE

Il faut dire qu'acheter une voiture sur le Net n'a jamais été aussi simple. Le leader français d'e-commerce vient de se lancer et propose de modèle de moins de cinq ans. Les constructeurs ont tous leurs propres sites marchands. Ce vendeur multi-marque vend par exemple des voitures sans essai possible. Il soigne seulement la description de chaque véhicule. "On a mis une attention très forte sur les photos, avec la possibilité pour le client de voir sa voiture à 360 degrés", précise Guillaume Limare, directeur marketing - Aramisauto. Pour rassurer le client, le vendeur lui offre une garantie d'un an, à hauteur de 15 000 km, sans frais d'entretien . Et quand il achète sa voiture, il a quinze jours ou 1 000 km pour l'essayer. S'il n'est pas satisfait, on rembourse à 100% sans poser de questions.

Avec la vente en ligne, cette enseigne promet des prix jusqu'à 30% moins cher. Plus les achats en ligne augmentent, moins les clients rendent visite aux parkings des concessions. Leur nombre a diminué de 20% en dix ans. Le groupe PSA, par exemple, en a fermé onze en Ile-de-France cette année. Alors pour proposer des prix aussi compétitifs que sur Internet, les concessionnaires ont dû s'adapter notamment en baissant leur marge. "C'est un milieu ultra-compétitif. La marge résiduelle en tout cas pour le concessionnaire est entre 1 et 3%", souligne Christophe Maurel, concessionnaire, président de Maurel Holding.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter