Réparations auto : pourquoi elles coûtent de plus en plus cher

Réparations auto : pourquoi elles coûtent de plus en plus cher

AUTOMOBILE - C’est un constat partagé entre tous les Français : faire réparer sa voiture coûte de plus en plus cher. Mais concrètement, pourquoi ? On vous explique.

De nombreux Français pensent que faire réparer leur voiture coûte trop cher. Et en effet, depuis plusieurs années, les prix ne cessent d’augmenter. Mais pourquoi la facture est-elle si élevée ? On vous dit tout.  

Toute l'info sur

Le 20h

Des pièces de rechange qui coûtent plus cher

Rétroviseurs, feux, carrosserie… Si les constructeurs augmentent régulièrement le prix des pièces de rechange, la hausse n’a jamais été aussi forte que sur ces deux dernières années. En 2019, elle a été de 11% tandis qu’en 2020, elle a à nouveau augmenté de 7,5%. 

Pour changer le pare-chocs avant d’une 307, par exemple, il faut nécessairement commander chez Peugeot, car le modèle est breveté. La pièce coûte 520 euros, les garagistes n’ont aucune autre alternative, comme en témoigne l’un d’eux. "On est confrontés à des prix sur lesquels on ne peut pas avoir trop de manœuvre au niveau du tarif. On ne peut pas lui en faire bénéficier, bien souvent le client est obligé de payer le prix fort", explique Antony Pinto, garagiste à Clamart dans les Hauts-de-Seine. Mais pourquoi n’ont-ils pas le choix ? 

Des pièces détachées moins chères non autorisées en France

Cela s’explique par le fait que les constructeurs disposent d’un monopole sur quasiment toutes les pièces détachées de votre voiture. Tout est protégé par la propriété intellectuelle pendant 25 ans, c’est-à-dire que ni les copies ni les pièces adaptables ne sont autorisées à la vente en France alors qu’elles sont 30% moins chères. De fait, le syndicat des réparateurs automobiles réclame l’ouverture à la concurrence. "Ce sont 415 millions d’euros que les Français pourraient récupérer si la libéralisation des pièces captives devenait une réalité", assure Mathieu Seguran, délégué général de la Fédération de la distribution automobile. 

Il existe cependant une solution pour obtenir des pièces détachées autorisées : l’occasion. Vous pouvez trouver des pièces d’origine intactes et à moitié prix dans les casses automobiles. Ce marché représente actuellement 3% des pièces remplacées en carrosserie. 

Des technologies qui font grimper la note

Radars anticollisions, surveillance d’angles morts, rétroviseurs électriques… Soit autant de technologies qui nécessitent des caméras et des capteurs. Toute cette avancée offre un certain confort et de la sécurité, mais sa réparation coûte cher. Pour les pare-brises, par exemple, il ne suffit plus maintenant de le remplacer, il faut également recalibrer la caméra. Résultat : la facture explose en cas de bris de glace. "Un pare-brise équipé de toutes ces technologies-là, ça peut aller sur certaines marques entre 700 et 800 euros, voire 1000 euros sur les véhicules très haut de gamme", précise Nicolas Poittevin, directeur d’un garage automobile à Bègles en Gironde. 

Lire aussi

Pour une caméra de recul, il faut compter 200 euros et pour un rétroviseur électrique, jusqu’à 250 euros. Toutes ces aides à la conduite font donc grimper la note. L’an dernier, le coût des réparations a augmenté de 6,7%. "Ça vient en supplément par rapport à la réparation. C’est une nouvelle technologie qui n’est pas encore développée sur tous les véhicules et donc forcément, tout ce qui est nouveau, c’est plus cher", déclare Frédéric Picot, lui aussi directeur du garage automobile de Bègles. Conséquence de toutes ces hausses, le prix de l’assurance augmente elle aussi. Si l’on prend en compte tous ces prix plus élevés, conduire une voiture coûte de plus en plus cher.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Covid-19 : la France repasse la barre des 1000 patients en réanimation

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.